rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Guerre commerciale Washington-Pékin: entrée en vigueur des taxes américaines sur 200 milliards de dollars d'importations chinoises
  • Etats-Unis: une deuxième femme accuse le juge Kavanaugh d'inconduite sexuelle (New Yorker)

Santé et Médecine France Nouvelles technologies

Publié le • Modifié le

Santé: Rennes inaugure la consultation nationale sur la bioéthique

media
Les nouvelles façons d'envisager la santé seront débattues ces prochaines semaines partout en France (photo d'illustration).

Soins de fin de vie, suicide assisté, modification des gênes, enfant sous assistance médicale, propriété du corps humain, etc., il y a autant de progrès techniques que d'avis sur les nouvelles façons d'envisager la santé. La première journée citoyenne des Etats généraux de bioéthique s'ouvre ce samedi 17 février à Rennes. Le président Macron avait lui-même lancé cette consultation nationale le 18 janvier dernier. Depuis, les questions sont arrivées en masse... La Bretagne inaugure donc cette série de débats qui auront lieu dans toute la France. Y sont conviées toutes les personnes intéressées par le sujet. Et pas que les spécialistes.


Quoiqu'il arrive, c'est déjà pour la Bretagne un succès fou ! Près de 3 000 questions ou remarques sont arrivées jusqu'aux organisateurs. Et les Bretons sont à l'image des Français, les deux sujets qui les préoccupent le plus sont la fin de vie et la procréation médicalement assistée ! Et pour Karine Lefeuvre, membre du Comité de Consultation bioéthique qui va diriger cette première journée de débats, cet intérêt pour les progrès médicaux permettra de modifier la loi en répondant aux attentes.

« Il y a tout une série de thématiques, indique-t-elle, qui concerne davantage les avancés en matière de médecine : génétique, les transplantations d’organes, les données de santé, l’intelligence artificielle. Enfin toutes ces questions-là, à chaque fois en fait, on a pris le parti de faire remonter les questionnements, l’état d’esprit des français. Ça va venir nourrir la réflexion parlementaire, qui en suite permettra d’élaborer la loi. »

Les autres journées citoyennes vont s'étaler tout au long de l'année. Chaque région de France aura ses thématiques. La loi devrait être modifiée en décembre 2018.

Chronologie et chiffres clés