rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Espace Internet Etats-Unis Mars

Publié le • Modifié le

La Nasa offre un voyage sur Mars à tous les internautes

media
La planète Mars vue de la Lune. Getty Images/Stocktrek Images

La Nasa propose aux internautes un aller simple pour Mars. C’est une invitation en bonne et due forme de la part de l’agence spatiale américaine, histoire de prendre un peu de hauteur. A l'occasion de la prochaine mission martienne américaine, dénommée InSight et dont le départ a été reporté à mai 2018, les internautes du monde entier sont invités à s'inscrire sur un site dédié pour embarquer à bord du nouveau module d’exploration de la Planète rouge.


Pour la deuxième fois, la Nasa propose aux passionnés un périple virtuel en direction de Mars : en 2015, près de 827 000 personnes avaient envoyé leurs noms à la Nasa pour qu'elle les enregistre dans une micro-puce en silicium embarquée à bord de son prochain module martien. Pour se faire pardonner le retard de deux ans de celui-ci, l’agence spatiale en a créé une deuxième, qui attend d’ici au 1er novembre les inscriptions des terriens.

Le site mis en ligne par l'agence est ouvert à tous, il permet gratuitement de s'enregistrer à l’aide d’un simple formulaire. La Nasa adresse ensuite aux inscrits une carte d’embarquement sur laquelle figure nom, prénom et adresse électronique. Un ticket bon pour l’espace à imprimer chez soi qui ressemble à celui des compagnies aériennes.

Un voyage de 485 millions de kilomètres

Les heureux voyageurs peuvent même cumuler des « miles » ou des kilomètres de vol s'ils participent aux différentes missions de la Nasa. Dommage qu’ils ne soient reconnus par les avionneurs, puisque le module robotisé d’InSight effectuera environ 485 millions de kilomètres pour rejoindre sa destination.

Sa mission sera d'étudier l’activité sismique de Mars pendant deux ans. En forant le sol de la planète jusqu'à cinq mètres de profondeur, les chercheurs espèrent déterminer si le noyau de la planète est solide ou en fusion comme celui de la Terre, et comprendre les mécanismes qui interviennent dans la formation des planètes rocheuses.

Les Américains s'inscrivent en nombre

D’ici au grand départ, la Nasa poursuit son opération de communication en publiant une carte interactive qui indique par pays le nombre des participants à ce projet scientifique. Avec 37 000 inscrits, la France est dans la bonne moyenne européenne. Le continent africain se passionne également, mais dans une moindre mesure, pour la mission. La palme de l’enthousiasme revient aux Etats-Unis où plus de 450 000 explorateurs martiens ont voulu marquer de leur nom ce nouveau chapitre de l’histoire de la conquête spatiale.

Chronologie et chiffres clés