rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Le blog de Priorité Santé Santé et Médecine

Publié le • Modifié le

Comment perdre le poids superflu pris pendant les vacances ?

media
«Il faut tenter d’adapter une alimentation équilibrée tout au long de l’année», explique le nutritionniste Stéphane Besançon. Getty Images/Mixa

Stéphane Besançon, cette semaine vous allez répondre à une question que l’on se pose tous en cette période de rentrée comment perdre le poids superflu pris durant les vacances ?  

 


Stéphane Besançon, nutritionniste et directeur de l'ONG Santé Diabète : Je ne vais pas démarrer cette chronique par des recommandations pour permettre rapidement de perdre quelques kilogrammes en trop mais en rappelant deux notions très importantes :

  • Il faut éviter au maximum les régimes réalisés un peu avant le début des vacances puis au retour des vacances, mais il faut tenter d’adapter une alimentation équilibrée tout au long de l’année ;
  • Ensuite, il ne faut pas succomber à la tyrannie du poids et être sûr que l’on présente un surpoids réel pour être sûr d’apporter les réponses adéquates.   

 

Claire Hédon : Est-ce qu’il y a un moyen simple pour savoir si son poids est normal ou non ?

 

Stéphane Besançon : Il existe deux indicateurs : l’Indice de Masse Corporelle appelé aussi IMC et le Tour de Taille.

Pour l’adulte, l’IMC est calculé en divisant son poids (en kg) par sa taille au carré (en mètre). Une fois le calcul réalisé, il suffit de reporter le résultat sur une échelle :

- En dessous de 18,5 on parle de maigreur c’est là que l’on est réellement trop maigre

- Entre 18,5 et 25 on présente un poids normal

- Entre 25 et 30 la personne est en surpoids

- Au-dessus de 30 il s’agit d’une obésité ce qui veut dire que le surpoids est très important

 

La mesure du tour de taille permet, elle, d’évaluer, encore plus précisément, le risque de souffrir d’une maladie cardiovasculaire, de diabète ou d’hypertension. Le risque est augmenté pour ces maladies lorsque qu’il est : supérieur ou égale à 94 cm si vous êtes un homme et Supérieur ou égale à 80 cm si vous êtes une femme. En pratique on peut retenir qu’il faut ne faut pas que le tour de taille dépasse la moitié de la taille soit si je mesure 160 cm, le tour de taille à ne pas dépasser est de 80 cm.

 

Claire Hédon : Une fois que l’on sait comment se situe son poids quelles sont les recommandations pour adopter une alimentation équilibrée ?

 

Stéphane Besançon : On retient en général 6 grands principes pour définir une alimentation équilibrée :

 

- Adopter un bon rythme alimentaire avec 3 repas principaux dans la journée ;

- Limiter au maximum le grignotage entre ces 3 repas ;

- Réduire la consommation de graisses, de sel et de sucres ;

- En parallèle augmenter fortement la consommation de fruits et de légumes ;

- Assurer un apport adéquat en vitamines, minéraux et en protéines ;

- Enfin consommer principalement de l’eau comme boisson

 

Il est important de noter que ces efforts sur l’alimentation doivent absolument s’accompagner d’une pratique régulière d’activité physique qui va permettre de réguler le poids mais aussi de protéger santé plus globalement en diminuant le risque de développer des maladies comme le diabète, les maladies cardiovasculaires, l’hypertension artérielle et certaines formes de cancers.

 

Claire Hédon : Quels sont les recommandations en terme d’activités physiques ?

 

Stéphane Besançon : L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) recommande :

- une pratique de 30 minutes d’activité physique modérée par jour (comme la marche à pied par exemple) ;

- ou 75 minutes, par semaine, d’activités d’intensités soutenues qui correspondent à des activités sportives comme la course à pied, le vélo ou la natation.

 

Mais attention, si vous n’avez pas fait d’activités physiques depuis un certain temps ou si vous êtes atteints d’une maladie cardiovasculaire ou d’un diabète, il faut absolument prendre un avis médical avant le démarrage de la pratique.

 

Pour poursuivre les échanges sur cette chronique rendez-vous sur :

 

Le compte Twitter de Stéphane Besançon

La page Facebook de l'ONG Santé Diabète