rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Espagne: réquisitoire du président du Parlement européen contre «ceux qui sèment la discorde»

Santé et Médecine Recherche

Publié le • Modifié le

Journée mondiale Parkinson: le témoignage de la fille d’un malade

media
Stimulation cérébrale pratiquée sur le cerveau d'un parkisonien. BSIP / Contributeur

Ce 11 avril est une date anniversaire pour tous les parkinsoniens et leurs proches. La maladie de Parkinson est une affection dégénérative qui ne touche pas moins de 1,5 % de la population de plus de 65 ans. La maladie de Parkinson invalide au fil des ans le malade en entraînant la réduction progressive de son activité, des difficultés de l’écriture, de diverses douleurs jusqu’au signe très spécifique du tremblement de la main.


La maladie de Parkinson apparaît sournoisement et touche un certain type de neurones, ceux qui produisent la dopamine, responsables du contrôle des mouvements.

Aujourd’hui, la cause de son apparition reste inconnue et si des traitements permettent d’améliorer voire de faire disparaître dans un premier temps les signes de cette maladie chronique, ils ne permettent pas de guérir.

Sabrina, fille de parkinsonien, exprime tous les doutes qui l’accompagnent depuis la découverte de la maladie de son père, il y a une quinzaine d’années :

« Au début, j'ai eu une grande inquiétude par rapport au manque de renseignements et de traitements médicamenteux pendant de nombreuses années. Et puis maintenant, j'ai  un peu de réconfort par le biais d’établissements spécialisés pour la maladie de Parkinson qui nous aident, nous encadrent, nous soutiennent et nous portent à croire que les soins ont bien progressé. Notamment par rapport à la simulation cérébrale profonde qui sont des petites électrodes posées sur le cerveau et qui aident à enrayer certains symptômes de la maladie. Depuis quelques mois, nous sommes pris en charge par le CHU d’Amiens qui nous donne bon espoir pour la suite. »

Un traitement innovant dont pourrait bénéficier à ce patient de plus 65 ans vivant au nord de la capitale, une région où de nombreux cas sont recensés chez des ouvriers ayant travaillé dans le domaine du bois notamment.

A (re) écouter : Qu'est que la maladie de Parkinson ? (Le conseil santé)