rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Pakistan: au moins cinq morts dans une attaque suicide contre une église, selon les autorités
  • Aéronautique: deuxième vol réussi pour le C919, moyen-courrier rival chinois d'Airbus et Boeing (CCTV)
  • Espace: une fusée «Soyouz» s'envole vers la station spatiale internationale (ISS) avec trois astronautes à bord

Le blog de Priorité Santé Santé et Médecine

Publié le • Modifié le

L'impact sur la santé des contaminants alimentaires

media
©pixabay

Sandrine Mercier : Cette semaine vous allez nous parler des contaminants alimentaires qui peuvent avoir un impact sur notre santé. Pour démarrer, pouvez-vous nous rappeler ce que sont les contaminants alimentaires ?


- Stépahne Besançon, nutriotionniste et directeur de l'ONG Santé diabète au Mali

Les contaminants alimentaires comprennent une grande quantité de produits qui ne sont pas présents normalement dans les aliments. Ils proviennent de l’environnement ou sont produits durant les différents processus de transformation des aliments. On peut les classer en 4 grandes catégories :
- Ceux qui proviennent de l’agriculture ou de l’environnement industriel ;
- Ceux qui proviennent des emballages ;
- Ceux qui sont produits par des microorganismes ;
- Ceux qui sont liés au mode de cuisson des aliments ;

-Sandrine Mercier : Quels sont les principaux contaminants alimentaires provenant de l’agriculture et de l’environnement industriel et quelles conséquences sur la santé ?

Ce sont principalement les résidus de pesticides utilisés dans l’agriculture, les résidus d’antibiotiques utilisés pour l’élevage et les métaux lourds provenant soit de l’agriculture soit de l’activité industrielle qui vont être ingérés avec les aliments.
Leurs effets potentiels sur la santé sont assez différents. En effet, pour les métaux lourds, ils vont avoir une responsabilité dans les infections cutanées, dans les troubles cardio- vasculaires, vont agir comme des perturbateurs endocriniens et enfin vont entrainer le saturnisme quand il s’agit d’une contamination au plomb. Pour les antibiotiques, on sait, aujourd’hui, qu’ils sont un des facteurs en cause dans l’émergence de la résistance aux antibiotiques mais aussi que leurs résidus dans les aliments peuvent créer des allergies.

Enfin les pesticides. Il est démontré que les consommateurs, via leur alimentation, sont aujourd’hui exposés indirectement à de nombreux dérivés de produits phytosanitaires, lesquels sont à l'origine de nombreuses maladies.

 

- Sandrine Mercier : Qu’en est-il des contaminants venant des emballages, des microorganismes et des modes de préparation des aliments ?

- Stéphane Besançon : Les contaminants provenant des emballages sont principalement des perturbateurs endocriniens avec comme exemple très connu le bisphénol A. Ces éléments vont venir interagir avec le système endocrinien et entrainer un effet en stimulant la croissance des tumeurs, mais aussi en créant des problèmes hormonaux pouvant par exemple aboutir à une perte de contrôle du poids.

Pour les microorganismes, il s’agit principalement des mycotoxines produites par certains champignons et qui viennent contaminer les aliments. La plus connue, surtout en Afrique, est l’aflatoxine qui va venir contaminer l’arachide pouvant causer plusieurs types de cancers et des retards de croissance chez l’enfant.

Enfin, pour les composés issus de la préparation des aliments, les plus connus sont les hydrocarbures aromatiques polycycliques qui présentent un effet cancérogène. Ils sont produits lorsque les aliments sont cuits à une température beaucoup trop élevée, ou lorsqu’ils sont cuits au charbon de bois, au contact de la flamme ou de la fumée. Souvent on peut les identifier car ils forment une croute noire, que l’on appelle communément le brûlé , qui reste collé à l’aliment.

- Sandrine Mercier : en conclusion quelles sont les recommandations que vous pouvez donner à nos auditeurs ?

Même si tous les effets de ces produits sur la santé ne sont pas entièrement démontrés aujourd’hui on peut abaisser les risques en limitant l’ingestion d’un grand nombre de contaminants en privilégiant les aliments issus de l’agriculture biologique mais aussi en favorisant l’achat de produits stockés dans des emballages qui sont garantis sans contaminants. Pour les modes de préparation il faut absolument éviter les fritures avec des huiles qui ne sont pas adaptées à la friture, mais aussi adopter les modes de cuisson qui peuvent entrainer la formation de composés toxiques.

 

 

Pour poursuivre les échanges sur cette chronique rendez-vous sur :

https://twitter.com/StephBesancon

https://www.facebook.com/pages/ONG-Santé-Diabète/145164382217690