rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Nicolas Dupont-Aignan a rencontré Marine Le Pen et s'exprime ce vendredi soir sur France 2

Rwanda

media

Situation géographique
Pays de l’Afrique des grands lacs, le Rwanda, qui couvre une superficie de 26 338 km², est l’un des plus petits États d’Afrique. Surnommé le pays des mille collines, le Rwanda se situe à plus de 1000 mètres d'altitude. Le pays est bordé à l’ouest par la RDC, au nord par l’Ouganda, à l’est par la Tanzanie et au sud par le Burundi.

Capitale : Kigali (1 million d’habitants)

Régime politique : République

Démographie
Population : 10 millions d’habitants
Densité : 400,8 hab./km²
Indice de fécondité : 5,05
Croissance démographique : 2,4 %
Espérance de vie : Femmes : 53,9 ans - Hommes : 50 ans

Société
Ethnies : Hutus, Tutsis, Twas
Langues : Kinyarwanda, anglais, français (officielles) et swahili
Religions : Catholiques (57 %), protestants (37 %), musulmans (5 %), animistes
Alphabétisation : 65 %
Développement humain : 167e / 186 pays (PNUD 2013)

Economie
Monnaie : Franc rwandais
Croissance : 5,5 %
Inflation : 11 %
PIB par habitant : 465 $
Dette extérieure : 14,9% du PIB

Chronologie
1er juillet 1962 : accession à l’indépendance du Rwanda.
1963 : offensive des exilés tutsis sur le Rwanda. Des représailles massives font 10 000 morts chez les Tutsis.
1973 : nouvelle offensive des Tutsis de l’extérieur. Nouvelles vagues de persécutions anti-Tutsis. En juillet, Juvenal Habyarimana prend le pouvoir à l’issue d’un coup d’Etat militaire.
1990 : début de la guerre civile avec l’attaque depuis l’Ouganda de Tutsis rwandais exilés, regroupés au sein du FPR (Front patriotique rwandais, à majorité tutsie). Assassinats, arrestations de Tutsis et d’opposants politiques. Intervention des troupes françaises, belges et zaïroises.
4 août 1993 : signature des accords de paix à Arusha (Tanzanie) entre le président Habyarimana et le FPR.

1994
6 avril : le président Juvenal Habyarimana est tué dans un attentat.
7 avril : le Premier ministre hutu modéré Agathe Uwilingiyimana, dix Caques bleus belges de la Minuar chargés de sa protection et plusieurs ministres de l'opposition sont tués. Commencent alors les massacres à grande échelle des Tutsis et des Hutus modérés.
21 avril : au plus fort des massacres, le Conseil de sécurité de l'ONU décide, pour des raisons de sécurité, de réduire fortement l'effectif de la Minuar à 270 hommes.
28 avril : Médecins sans frontière-Belgique affirme qu'un véritable génocide est en cours. L'antenne locale de la Croix rouge envoie un message : "C'est l'horreur totale. On est au coeur des ténèbres".
22 juin : l’ONU donne le feu vert à la France pour une opération militaro-humanitaire, baptisée Turquoise. Le FPR accuse la France de vouloir sauver le régime rwandais et les auteurs du génocide.
4 juillet : le FPR s'empare de Kigali mettant fin au génocide. La victoire des rebelles déclenche à son tour un exode de centaines de milliers de Hutus vers la RDC. Le 18 juillet, le FPR annonce que la "guerre est finie". Le génocide a coûté la vie à près de 1 million de personnes.
8 novembre : création par le Conseil de sécurité de l’ONU du Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR).

1998 : début de la guerre en RDC.
2000 : Paul Kagame est élu président par le Parlement et le gouvernement réunis.
2002 : accord de paix avec la RDC. Début des premières juridictions locales, dites "gacaca", chargées de juger les exécutants présumés du génocide.
2003 : Paul Kagame remporte l’élection présidentielle.
2006 : rupture des relations diplomatiques avec la France.
2009 : rétablissement des relations diplomatiques entre Kigali et Paris. Le Rwanda devient le 54ème membre du Commonwealth.
2010 : le 7 janvier, le rapport d'enquête rwandais sur l'attentat contre Habyarimana conclut à la responsabilité d'extrémistes hutus. Le 9 août, réelection de Paul Kagame.
2011 : du 11 au 13 septembre, la visite -controversée- du président Paul Kagame en France constitue une étape dans la reprise des relations diplomatiques entre les deux pays.
2012 : le 18 juin, fermeture officielle des gacaca. Le 12 juillet, signature d'un accord entre le RD Congo, le Rwanda et une douzaine d'Etats de la région des Grands Lacs visant à "éradiquer" les groupes armés actifs à l'est de la RDC.

2014
1er janvier
: assassinat en Afrique du Sud de Patrick Karegeya, ancien chef des renseignements extérieurs du Rwanda.
7 mars : le Rwanda et l'Afrique du Sud expulsent mutuellement des diplomates pour espionnage, le ton étant monté entre Pretoria et Kigali après l'attaque par des inconnus armés de l'opposant et ex-chef d'état-major rwandais réfugié à Johannesburg.
5 avril : la France annule sa participation aux commémorations, après une interview du président Kagame l'accusant d'avoir "participé activement" au génocide de 1994.
7 avril : les autorités rwandaises retirent l'accréditation de l'ambassadeur de France à Kigali, Michel Flesch, aux cérémonies de commémoration du 20ème anniversaire du génocide de 1994.
16 avril : la mairie de Kigali exproprie le terrain où se situe le centre culturel français, officiellement en raison du non-respect du plan d'urbanisme.
18 juin : libération de la journaliste Agnès Uwimana Nkuside après quatre années en prison.
30 juin : le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) en Tanzanie confirme en appel la condamnation à 30 ans de prison de l'ancien chef de l'armée rwandaise, le général Augustin Bizimungu, pour son implication dans le génocide de 1994.
23 juillet : le président nomme au poste de Premier ministre Anastase Murekezi, auparavant ministre du Travail. Le lendemain, il forme un nouveau gouvernement, et maintient à leurs postes la plupart des ministres-clés.
29 septembre : le TPIR confirme en appel les peines de prison à perpétuité contre les chefs du parti au pouvoir au Rwanda au moment du génocide contre les Tutsi de 1994 : Matthieu Ngirumpatse, ex-président du Mouvement républicain national pour la démocratie et le développement (MRND) de l'ancien président Juvénal Habyarimana, et Edouard Karemera, l'ex-vice président du parti.

2015
7 avril : le gouvernement français déclassifie ses archives sur le Rwanda de 1990 à 1995, lors du 21ème anniversaire du génocide.
29 octobre : la chambre des députés adopte à l'unanimité un projet de réforme de la Constitution autorisant le président Paul Kagame à briguer un troisième mandat en 2017.

2016
20 mars : l'ONU transfère vers Kigali Ladislas Ntaganzwa, ancien maire de Nyakizu, l'un des neuf génocidaires rwandais présumés toujours recherchés par le Tribunal pénal international pour le Rwanda.

Documentation RFI, mars 2016