rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

France

media

Situation géographique
Pays d'Europe occidentale bordé par la mer du Nord, la Manche, l'océan Atlantique et la mer Méditerranée, la France (547 030 km²) est frontalière de la Belgique au nord, du Luxembourg, de l'Allemagne et de la Suisse à l'est, de l'Italie et de la principauté de Monaco au sud-est, de l'Espagne et de la principauté d'Andorre au sud. Son île principale, la Corse, est située en Méditerranée, à proximité de l'île italienne de la Sardaigne. La France d’outre-mer recouvre quant à elle quelque 559 000 km² : Guyane, Martinique, Guadeloupe, Saint-Barthélemy et Saint-Martin, Ile de la Réunion, Mayotte, Tahiti, Nouvelle-Calédonie et Wallis-et-Futuna.

Capitale : Paris (2,19 millions d'habitants)

Régime politique : République

Démographie
Population totale : 65,6 millions d'habitants
Indice de fécondité : 2,0
Densité : 102,05 hab./km²
Espérance de vie : Femmes : 86,1 ans - Hommes : 79,2 ans

Société
Langue : français
Religions : catholiques (62 %), musulmans (6 %), protestants (2%)
Développement humain : 20ème / 187 pays (PNUD 2014)

Union européenne
Année d'adhésion : 1957 (membre fondateur)
Nombre de députés au Parlement européen : 74 / 751

Economie
Monnaie : euro
Croissance : 0,27 %
Dette publique : 90 % du PIB
PIB par habitant : 39 772 $
Inflation : 0,99 %

Chronologie
1958 : arrivée au pouvoir du général de Gaulle. Le 28 septembre 1958, une nouvelle constitution est adoptée, marquant la fin de la 4ème République.
1959 : le 8 janvier, le Général de Gaulle est élu Président. Michel Debré, Premier ministre de janvier 1959 à avril 1962. Le 16 septembre, le Général de Gaulle propose l'autodétermination à l'Algérie.

1962
18 mars : signature des accords d'Evian sur l'indépendance de l'Algérie.
14 avril : le gouvernement Debré démissionne. Georges Pompidou devient Premier ministre.
22 août : attentat raté contre le général de Gaulle au Petit-Clamart.
5 octobre : le gouvernement Pompidou est renversé par l'Assemblée Nationale.
10 octobre : le général de Gaulle dissout l'Assemblée.
28 octobre : référendum sur l'élection présidentielle au suffrage universel qui recueille 62 % de oui.
Décembre : Traité de l'Elysée : accord de coopération entre la France et l'Allemagne fédérale.

1963 : le 4 mars, procès de l'instigateur de l'attentat du Petit-Clamart, Jean Bastien-Thiry, et de 6 membres du commando. Il sera fusillé avec 3 autres membres du commando le 11 mars.
1965 : le général de Gaulle est réélu président.
1966 : la France se retire de l'OTAN.
1968 : en mai, mouvement de protestation des étudiants qui se termine en véritables émeutes estudiantines. Ce mouvement est appuyé par une grève générale qui paralyse tout le pays. Des négociations sont ouvertes entre le gouvernement et les syndicats. Le 30, l'Assemblée Nationale est dissoute. Maurice Couve de Murville est nommé Premier ministre.
1969 : le 28 avril, le général de Gaulle démissionne, son référendum sur la régionalisation et la réforme du Sénat ayant échoué. C’est le président du Sénat, Alain Poher, qui assure l'intérim de la présidence jusqu’au 15 juin, quand Georges Pompidou est élu Président. Jacques Chaban-Delmas devient Premier ministre le 20 juin.
1970 : le 9 novembre, décès du Général de Gaulle.
1972 : Pierre Messmer remplace Jacques Chaban-Delmas au poste de Premier ministre le 6 juillet.
1974 : le 2 avril, décès de Georges Pompidou. Le 19 mai, Valéry Giscard d'Estaing est élu président. Le 27, il nomme Jacques Chirac Premier ministre. Le 28 juin, la majorité électorale est fixée à 18 ans. Le 20 décembre, la loi légalisant l'avortement proposée par Simone Veil est votée par le Parlement.
1976 : le 25 août, Jacques Chirac démissionne. Un nouveau gouvernement est formé par Raymond Barre, qui annonce en septembre un plan destiné à lutter contre l'inflation. Blocage des prix et des salaires.
1977 : le 7 mars, entrée en service de la première centrale nucléaire à l'uranium enrichi à Fessenheim, en Alsace. Le 22 novembre, premier vol commercial régulier de l'avion supersonique Concorde qui effectue la liaison Paris-New-York.
1979 : le 10 octobre, « Affaire des diamants » : Valéry Giscard d'Estaing a conservé à titre privé des diamants bruts offerts par le président de la République Centrafricaine, Jean Bedel Bokassa.
1980 : le 3 octobre, attentat devant la synagogue rue Copernic. 4 morts.
1981 : le10 mai, second tour de la présidentielle, François Mitterrand est élu avec 51,75 % contre 48,24 % pour Valéry Giscard d'Estaing. Le 21, Pierre Mauroy est nommé Premier ministre. Formation de son gouvernement le 28 juin, comprenant 4 ministres communistes. Le 17 juillet, réduction du temps de travail qui passe de 40 à 39 heures à salaire égal. Le 18 septembre, abolition de la peine de mort.
1982 : le 29 juillet, une loi met fin au monopole de la radio et de la télévision et permet le développement des radios libres. Le 9 août, attentat de la rue des Rosiers à Paris.
1984 : le 24 juin, importante manifestation contre le projet de loi Savary sur l'enseignement privé. Le 17 juillet, le gouvernement Mauroy démissionne. Laurent Fabius est nommé Premier ministre.
1985 : le 3 avril, modification de la loi électorale. Le scrutin proportionnel est adopté. Le 10 juillet, affaire du Rainbow Warrior en Nouvelle-Zélande. Les Services Secrets français sont directement impliqués dans cette affaire. Le 20 septembre, Charles Hernu, impliqué dans l'affaire du Rainbow Warrior, donne sa démission.
1986 : le 20 mars, Jacques Chirac, nommé Premier ministre, constitue un gouvernement de coalition, une première dans l'histoire de la 5ème république. Le 17 novembre, le directeur général de la Régie Renault, George Besse, est assassiné par le groupe "Action Directe". Novembre-décembre : vaste manifestation étudiante contre la loi Devaquet visant à réformer l'enseignement.
1988 : le 8 mai, François Mitterrand est réélu président avec 54,01 % des voix contre 45,98 % pour Jacques Chirac. Michel Rocard est nommé Premier ministre. En novembre, création du Revenu Minimum d'Insertion (RMI).
1991 : le 15 mai, démission de Michel Rocard, remplacé par Edith Cresson, première femme française Premier ministre. En octobre, scandale du sang contaminé. Edith Cresson démissionne.
1993 : la droite remporte les élections législatives. Le 1er mai, impliqué dans un scandale financier, Pierre Bérégovoy se suicide.
1995 : en mai, Jacques Chirac est élu président. Alain Juppé est nommé Premier ministre. Reprise des essais nucléaires français. De juin à septembre, vague d'attentats à Paris.

1996
8 janvier : mort de François Mitterrand à l'âge de 79 ans. Il est inhumé le 11 à Jarnac, sa ville natale.
30 janvier : Jacques Chirac annonce la fin des essais nucléaires français.
3 décembre : une bombe explose dans le RER faisant 2 morts et 40 blessés.

1997
21 avril : le président Chirac annonce la dissolution de l'Assemblée nationale.
1er juin : la gauche remporte les élections législatives.
2 juin : Lionel Jospin est nommé Premier ministre.

1998
6 février : le Préfet de la région Corse, Claude Erignac, est assassiné à Ajaccio.
3 avril : Maurice Papon, 87 ans, ex-secrétaire de la Préfecture de Bordeaux sous Vichy, est condamné à 10 ans de réclusion pour complicité de crimes contre l'humanité pour sa participation aux convois de déportation des Juifs.
29 avril : le président du Conseil Constitutionnel, Roland Dumas, est mis en examen pour complicité et recel d'abus de biens sociaux dans l'affaire Elf.
16 décembre : ouverture d’une enquête parlementaire dirigée par le socialiste Paul Quilès sur le génocide rwandais.

1999
12 décembre : naufrage de l’Erika au large de Penmarc'h avec 37 000 tonnes de fioul, provoquant une marée noire sur les côtes bretonne, vendéenne et charentaise.
26-28 décembre : les tempêtes Lothar et Martin causent d'importants dégâts avec des vents atteignant localement les 180 km/h à 200 km/h. Le bilan est lourd : plus de 90 morts, 6 milliards de francs d'indemnités versés par les assurances, 1 million d'hectares de forêts ravagés.

2000
1er février : la durée hebdomadaire du travail passe à 35 heures dans les entreprises de plus de 20 salariés.
25 juillet : accident d'un Concorde à son décollage, à Gonesse près de l'aéroport Paris-Charles-de-Gaulle, provoquant la mort de 113 personnes.
24 septembre : référendum sur la réduction du mandat présidentiel. Le « oui » l’emporte : le mandat présidentiel passe de 7 à 5 ans.

2001
4 avril : le juge Éric Halphen convoque le président Jacques Chirac en qualité de témoin dans l’affaire des HLM de Paris.
21 mai : la loi Taubira reconnaît l’esclavage comme crime contre l’humanité.
27 juin : fin de la conscription. L'armée française est désormais entièrement professionnelle.
21 septembre : explosion de l’usine AZF à Toulouse qui fait 30 morts et environ 2 500 blessés, ainsi que des dégâts matériels considérables.

2002
1er janvier : entrée en vigueur de l’euro.
21 avril : 1er tour de la présidentielle, Jacques Chirac arrive en tête avec 20 % des voix, le président du Front National, Jean-Marie Le Pen, près de 17 %. Le Premier ministre Lionel Jospin qui arrive en 3ème position, annonce son retrait de la vie politique.
5 mai : Jacques Chirac remporte l'élection présidentielle avec 82 % des suffrages contre 18 % au leader du Front National, Jean-Marie Le Pen. Investiture officielle le 16 mai.
6 mai : Jean-Pierre Raffarin nommé Premier Ministre. Nouveau gouvernement le lendemain : pour la première dans l'histoire de la République française, une femme, Michèle Alliot-Marie, présidente du RPR, devient ministre de la Défense.
8 mai : 11 ingénieurs français sont tués lors d'un attentat à Karachi au Pakistan.
16 juin : les législatives donnent la victoire à l'UMP de Jacques Chirac qui obtient la majorité des sièges à l'Assemblée nationale.
4 juillet : la chambre d'instruction de la cour d'appel de Paris prononce, à la surprise générale, un non-lieu pour les 30 médecins et conseillers ministériels poursuivis dans le cadre de l'affaire du sang contaminé.
31 décembre : suite à une avarie, le pétrolier Prestige déverse sur une plage des Landes, au sud de Biscarosse, des nappes de pétrole, le mauvais temps empêchant toute intervention pour stopper la progression de la pollution.

2003
4 juillet : le ministère de l'Intérieur annonce l'arrestation en Corse du Sud de Yvan Colonna, l'assassin présumé du préfet Claude Erignac abattu le 6 février 1998 à Ajaccio. Son procès aura lieu en 2011.
27 juillet : la comédienne Marie Trintignant est frappée à mort par son compagnon Bernard Cantat, chanteur du groupe de rock "Noir désir".
29 août : le ministre de la Santé, Jean-François Mattei, présente le bilan officiel de la canicule : 11 435 personnes sont mortes pendant les 15 premiers jours de la canicule.
29 septembre : ouverture du procès « des emplois fictifs du RPR ».
21 octobre : Christian Baldensperger, alias Jean Hélène, 50 ans, journaliste à RFI, est abattu d'une balle dans la tête par Théodore Dago Séri, policier ivoirien, devant les locaux de la direction générale de la Sûreté à Abidjan. Le policier sera condamné le 22 janvier 2004 à 17 ans de prison pour "homicide volontaire".
12 novembre : le tribunal correctionnel de Paris condamne Loïk Le Floch-Prigent, ex-PDG du groupe pétrolier français ELF (1989-1993) à 5 ans de prison et 375 000 euros d'amende, dans l'un des volets de l'affaire des caisses noires.

2004
23 avril : fermeture de la dernière mine de charbon française à Creutzwald (Moselle).
5 juin : le maire de Bègles, Noël Mamère, célèbre le premier mariage homosexuel français. Il sera suspendu le 17.
6 novembre : mort de 9 soldats français lors d’un bombardement aérien des forces ivoiriennes. Trois jours plus tard, les soldats français tirent contre la foule à Abidjan provoquant la mort de 57 personnes.
2 décembre : Alain Juppé démissionne de la mairie de Bordeaux suite à sa condamnation en appel.

2005
5 janvier : enlèvement de Florence Aubenas, journaliste de Libération à Bagdad. Elle sera libérée le 12 mai.
23 février : les députés adoptent une loi reconnaissant le « rôle positif » de la colonisation.
12 mars : adoption de la loi de réforme des 35 heures
29 mai : échec (54,68 %) du référendum sur la ratification de la constitution européenne.
31 mai : Dominique de Villepin nommé Premier ministre en remplacement de Jean-Pierre Raffarin.
28 octobre : violences suite à la mort de deux adolescents à Clichy-sous-Bois. Le 31, les violences s’étendent en région parisienne. Le 8 novembre, le gouvernement décrète l’état d’urgence pour faire face aux émeutes ; il sera prolongé de 3 mois le 16 novembre.

2006
30 juin : adoption de la loi Sarkozy sur l’immigration choisie.
4 juillet : signature de la charte sur le service minimum dans le transport en cas de grève.
12 octobre : l’Assemblée nationale adopte la loi réprimant la négation du génocide arménien.
22 novembre : le juge antiterroriste Bruguière lance des mandats d’arrêt internationaux contre des proches du président rwandais. Deux jours plus tard, le Rwanda rompt ses relations diplomatiques avec la France.

2007
6 mai : Nicolas Sarkozy est élu président de la république avec 53,06 % des voix contre Ségolène Royale (46,94 %). Le 17, François Fillon nommé Premier ministre. Le lendemain, celui-ci crée un gouvernement d’ouverture avec la présence de personnalités de gauche.
17 juin : victoire de l’UMP (47,79 %) devant le PS (46,06 %) lors des législatives.
24 juillet : libération des infirmières bulgares après intervention d’une délégation française et européenne.
27 juillet : mise en examen de Dominique de Villepin dans le cadre de l’affaire Clearstream.
21 novembre : mise en examen de Jacques Chirac dans le cadre d’une enquête sur des emplois fictifs à la mairie de Paris.

2008
1er janvier : interdiction de fumer dans tous les lieux publics.
13 février : le président de l'Arche de Zoé, Eric Breteau, est mis en examen pour "aide au séjour irrégulier de mineurs étrangers en France" dans le cadre du volet français de l'affaire de l'enlèvement au Tchad de 103 enfants par l'association "L'Arche de Zoé".
16 mars : deuxième tour des élections municipales. L'UMP au pouvoir est sanctionné. De nombreuses grandes villes passent à gauche.
2 juillet : Ingrid Betancourt est libérée après plus de six ans de captivité aux mains des FARC.
12-15 septembre : visite du pape Benoît XVI.

2009
De fin janvier à début mars : une grève générale touche la Guadeloupe pour une augmentation générale des salaires. La grève s'étend ensuite à d'autres départements d'outre-mer comme la Martinique et la Réunion.
27 mars : condamnation en appel d'Yvan Colonna à la réclusion criminelle à perpétuité assortie d'une période de sureté de 22 ans pour l'assassinat du préfet Claude Érignac en février 1998 à Ajaccio  au terme d'un procès mouvementé.
29 mars : référendum sur la départementalisation de l'île de Mayotte. Le oui l'emporte à une écrasante majorité.
3 et 4 avril : sommet de l'OTAN à Strasbourg. La France rejoint le commandement intégré de l'OTAN, une décision qui est loin de faire l'unanimité dans la classe politique française.
1er juin : l'Airbus A330 du vol Rio-Paris AF447 s'écrase dans l'océan Atlantique avec 228 personnes à son bord.

2010
10 janvier : Martinique et Guyane : Référendums locaux sur le renforcement de l'autonomie, le « non » l'emporte à 69,8 % en Guyane et à 78,9 % en Martinique.
28 janvier : affaire Clearstream : Imad Lahoud et Jean-Louis Gergorin sont condamnés à 3 ans de prison, Dominique de Villepin est relaxé.
28 février : passage de la tempête Xynthia en France, ravageant les côtes atlantiques et faisant au moins 51 morts et 8 disparus, dans les zones construites en zones littorales submersibles
30 avril : le sénateur Charles Pasqua, ancien ministre de l'Intérieur, est condamné à un an de prison avec sursis dans le cadre de trois affaires de corruption.
25 mai : le ministre du Travail Éric Woerth annonce le recul de l'âge légal du départ à la retraite. Dès le lendemain débute le Mouvement social contre la réforme des retraites.
16 juin : début de l'affaire Bettencourt. Le site Mediapart publie des enregistrements pirates réalisés entre mai 2009 et mai 2010 par le maître d'hôtel de la milliardaire, héritière de la fortune du groupe L'Oréal, Mme Bettencourt.
11 octobre : vote de la loi interdisant le port du voile intégral sur le territoire français.

2011
25 février : libération de Françoise Larribe, l'un des otages français d'AQMI au Niger.
14 mai : arrestation à New-York de Dominique Strauss-Kahn, directeur général du FMI, dans le cadre d'une accusation de crimes sexuels à l'encontre de Nafissatou Diallo.
29 juin : libération des deux journalistes français Hervé Ghesquière et Stéphane Taponier ainsi que leurs trois accompagnateurs après 547 jours de captivité en Afghanistan.
25 septembre : élections sénatoriales, la gauche obtient 178 sièges contre 170 pour la droite. Le Sénat change de majorité pour la première fois depuis le début de la Ve République.

2012
11, 15 et 19 mars : attentats à Toulouse et Montauban. 8 morts.
21 mars : Mohammed Merah, le responsable des attentats de Toulouse, est tué lors de son interpellation par le RAID.
6 mai : second tour de l'élection présidentielle : François Hollande (PS) est élu avec 51,6 % des voix face à Nicolas Sarkozy.
15 mai : François Hollande est investi président de la République. Jean-Marc Ayrault est nommé Premier ministre.
10 et 17 juin : élections législatives : le parti socialiste et ses alliés obtiennent 295 députés sur 577 à l'Assemblée nationale (51,1 % des sièges), soit la majorité absolue.
4 décembre : le site Médiapart rend publique la possession par le ministre du budget, Jérôme Cahuzac, d'un compte bancaire non déclaré en Suisse.

2013
10 janvier : trois militantes kurdes, y compris la cofondatrice du Parti des travailleurs du Kurdistan, sont abattues dans le centre de Paris.
11 janvier : l'armée française intervient dans le conflit malien, dans le cadre de l’opération Serval. 4600 hommes sont déployés sur le terrain pour combattre, avec les forces maliennes, les groupes djihadistes du MUJAO et d'AQMI.
19 mars : Affaire Cahuzac. Le parquet ouvre une information judiciaire sur les suspicions de fraude fiscale. Démission de Jérôme Cahuzac.
23 avril : l'Assemblée nationale adopte définitivement la loi ouvrant le mariage aux couples homosexuels par 331 voix contre 225.
29 octobre : libération de 4 otages français détenus au Mali par des terroristes.

2014
17 février : le président François Hollande annonce un renforcement du dispositif militaire en Centrafrique dans le cadre de l'opération Sangaris ; les effectifs passeront de 1 600 à 2 000 soldats déployés dans la zone.
23 et 30 mars : élections municipales : la gauche perd 196 municipalités de plus de 9 000 habitants, dont 60 de plus de 30 000 habitants.
31 mars : Jean-Marc Ayrault présente la démission de son gouvernement.
2 avril : formation du gouvernement Manuel Valls.
1er août : lancement de l'opération Barkhane au Sahel par l'armée française/
25 août : démission du premier gouvernement Manuel Valls ; formation du deuxième le lendemain.
19 septembre : lancement de l'opération Chammal, participation française à la guerre contre l'État islamique.
26 septembre : les drapeaux sont en berne pendant trois jours après l'assassinat en Algérie de l'otage Hervé Gourdel.
28 septembre : élections sénatoriales, la droite retrouve la majorité au Sénat, le Front national obtient des élus pour la première fois.
9 octobre : Patrick Mondiano reçoit le prix Nobel de littérature.
13 octobre : Jean Tirole reçoit le prix Nobel d'économie.
20 octobre : décès du président du groupe pétrolier Total, Christophe de Margerie, 63 ans, dans le crash de son avion privé à l'aéroport de Vnoukovo, à Moscou.
25 octobre : le corps de Rémi Fraisse, 21 ans, est retrouvé après des affrontements violents entre des opposants au projet de barrage de Sivens (Tarn) et les forces de l'ordre à l'issue d'une manifestation pacifique à proximité du chantier. Il aurait été victime d'une grenade offensive.
29 novembre : Nicolas Sarkozy est élu président de l’UMP avec 64,5% des voix, devant Bruno Le maire (29,18%) et Hervé Mariton (6,32%)
2 décembre : les députés français adoptent une résolution sur la reconnaissance de l'Etat palestinien, un texte non contraignant mais à forte portée symbolique, qui a suscité le courroux d'Israël et la satisfaction des Palestiniens.
3 décembre : démission d’un proche conseiller de François Hollande, Faouzi Lamdaoui, cité à comparaître en correctionnelle pour « abus de biens sociaux ».
9 décembre : Serge Lazarevic, dernier otage français dans le monde, est libéré près de Kidal dans le nord du Mali, après plus de trois années de captivité aux mains du groupe Aqmi.
20, 21 et 22 décembre : trois attaques sanglantes dans trois villes françaises. A Joué-lès-Tours, un individu agresse un policier au cri d’"Allah Akbar" avant d’être abattu. A Dijon et à Nantes, deux automobilistes percutent délibérément des piétons faisant plusieurs blessés graves. Le plan Vigipirate est renforcé pendant les fêtes de fin d'année.

2015
7 janvier
: Paris frappée par le terrorisme : deux hommes armés attaque le journal satirique Charlie Hebdo, tuant douze personnes dont les dessinateurs Charb, Cabu, Wolinski, Tignous ainsi que l’économiste Bernard Maris. Cet attentat est le plus meurtrier en France depuis des décennies.
8 janvier : le président François Hollande décrète une "journée de deuil national" après l'attentat contre le journal Charlie Hebdo. Les drapeaux sont mis en berne pendant trois jours. "Notre meilleure arme, c'est notre unité. Rien ne peut nous diviser, rien ne doit nous séparer", déclare le chef de l'Etat lors d'une adresse courte et solennelle à la Nation retransmise sur les chaînes de télévision.
9 janvier : la traque des frères Kouachi, auteurs présumés de l'attentat sanglant contre Charlie Hebdo, s’achève dans le sang, à Dammartin-en-Goële, en Seine-et-Marne. A Paris, Porte de Vincennes, Amedy Coulibaly est lui aussi tué au terme d'un assaut sur le magasin "Hyper Cacher". Quatre autres corps sont retrouvés dans le supermarché et quatre personnes sont très grièvement blessées.
11 janvier : une foule immense et submergée par l'émotion envahit Paris et d'autres villes de France pour dire son refus du terrorisme, dans une grande « Marche Républicaine ». Au total, ce sont près de 4 millions de personnes qui manifestent dans l'Hexagone, dont plus d'un million à Paris. Des délégations du monde entier et les dignitaires d'une cinquantaine de pays, d'Europe mais aussi d'Afrique et du Proche-Orient font partie du cortège.
14 janvier : Al-Qaïda au Yémen revendique l'attentat contre le journal satirique français Charlie Hebdo, affirmant que l'attaque a été menée sur ordre de son chef suprême, l'Egyptien Ayman al-Zawahiri.
3 février : trois militaires en faction devant un centre communautaire juif à Nice sont agressés au couteau par un homme qui est immédiatement interpellé. Moussa Coulibaly, âgé de 30 ans et originaire de Mantes-la-Ville (Yvelines), avait été refoulé la semaine dernière par les autorités turques et avait été entendu par la DGSI.
15 février : plus de deux cents tombes sont profanées au cimetière juif de Sarre-Union, dans le Bas-Rhin.
19 février : l'Assemblée nationale rejette la motion de censure UMP-UDI contre le gouvernement, adoptant du même coup en première lecture le projet de loi Macron, selon la procédure prévue par l'article 49-3 de la Constitution. La motion n'a obtenu que 234 voix, alors que 289 votes étaient nécessaires.
23 février : la France engage son porte-avions Charles de Gaulle dans les opérations de la coalition internationale contre l’organisation Etat islamique (EI).
7 mars : l'ex-ministre Claude Guéant est mis en examen, les juges s'interrogeant sur la vente de tableaux flamands à un avocat malaisien, alléguée pour expliquer un virement de 500 000 euros reçus sur son compte depuis la Malaisie.
24 mars : crash de l'Airbus A320 de Germanwings qui a fait 150 morts dans les Alpes françaises, alors qu'il reliait Barcelone à Düsseldorf.
29 avril : le journal britannique The Guardian révèle l'existence d'un rapport confidentiel de l'ONU intitulé « Abus sexuels sur des enfants par les forces armées internationales ». Des enquêteurs de l'ONU ont recueilli le témoignage de jeunes garçons accusant des soldats français de les avoir violés et d'avoir abusé d'eux en échange de nourriture ou d'argent. 14 soldats français et 5 militaires étrangers sont mis en cause. Les faits se seraient déroulés entre décembre 2013 et juin 2014, alors que l'armée française était déployée en République Centrafricaine dans le cadre de l'opération « Sangaris ».
26 juin : attentat dans un site de gaz industriel en Isère, près de Lyon. Bilan : un homme "abjectement décapité", des drapeaux islamistes et deux personnes blessées. L'auteur présumé est arrêté.
14 juillet : deux explosions sur le site pétrochimique LyondellBasell à Berre-l'Etang (Bouches-du-Rhône), pour des raisons encore indéterminées, provoquent un incendie spectaculaire. La thèse d'un "acte malveillant" est privilégiée.
6 août : libération de l'otage française Isabelle Prime, retenue au Yémen depuis février 2015.
3 octobre : des intempéries dévastent la Côte d’Azur, faisant au moins vingt morts.
5 octobre : lors d'un comité central d'entreprise extraordinaire au siège d'Air France, des salariés, opposés au plan de restructuration présenté par la direction, envahissent la salle de réunion et s'en prennent physiquement au directeur des ressources humaines, Xavier Broseta. Les images de l'incident font le tour du monde.
21 octobre : l’Appel de Calais, lancé par 800 cinéastes, écrivains, philosophes, chercheurs et intellectuels, dénonce cette « honte pour le pays » que représentent à leurs yeux la « jungle » de Calais et les « épouvantables conditions de vie » réservées aux réfugiés et migrants concernés.
23 octobre : collision entre un car et un camion fait au moins 43 morts, à Puisseguin, dans le sud-ouest. Petit-Palais, 750 habitants, pleure la disparition brutale de toute une génération dans l'accident de la route le plus meurtrier depuis 33 ans.
24 octobre : évasion de Pascal Fauret et Bruno Odos, les deux pilotes de l'affaire dite « Air cocaïne », condamnés à 20 ans de prison en République Dominicaine pour trafic de drogue.
13 novembre : Au moins 130 personnes sont tuées et 350 sont blessées dans une série d'attaques terroristes quasi simultanées menées dans différents endroits à Paris, attentat le plus sanglant jamais commis en France (29 villes françaises ont été touchées par au moins un décès ; 25 des 130 morts sont de nationalité étrangère ou binationaux). Entrée en vigueur de l'état d'urgence qui s'accompagne d'une vague de perquisitions et d'interpellation (en une semaine, la police procède à près de 800 perquisitions et à une centaine d'interpellations).
Quatre jours plus tard, le 18, une opération de police particulièrement musclée est menée à Saint-Denis, au nord de Paris, contre un appartement où ils pensaient trouver Abdelhamid Abaaoud, le coordinateur présumé des attentats. Huit interpellations et trois morts, dont Abelhamid Abaaoud et sa cousine Hasna Aït Boulahcen.
14 novembre : déraillement meurtrier d'un TGV d'essai à Eckwersheim (Bas-Rhin). Le dernier bilan humain de ce drame sans précédent en France fait état de 10 morts et 37 blessés. Cet accident constitue le premier déraillement mortel d'un TGV depuis sa mise en service en 1981.
6-13 décembre : les élections régionales ont été marquées par la défaite du FN qui ne prend la tête d’aucune région malgré un record historique de voix. Avec sept régions en métropole, dont l’Ile de France, la droite l’emporte mais la gauche garde néanmoins cinq régions. Autre point marquant de cette élection, le taux de participation a atteint 59% au second tour, soit dix points de plus qu’au premier tour, reflétant la forte mobilisation des électeurs.
17 décembre : l'ancienne ministre de la Justice et actuelle directrice du FMI, Christine Lagarde, sera jugée pour son rôle dans l'affaire dite Bernard Tapie. L'homme d'affaires, en litige avec l'Etat, avait bénéficié d'un arbitrage lui accordant 404 millions d'euros. Depuis, l'accord a été invalidé et Bernard Tapie a été condamné à rembourser la somme.
23 décembre : la garde des Sceaux, Christiane Taubira, présente au Conseil des ministres les grandes lignes d'un projet de loi destiné notamment à renforcer la lutte contre le crime organisé et le terrorisme. Figure dans le texte, entre autres, la possibilité de déchoir de leur nationalité française des binationaux nés Français, lorsqu'ils ont été condamnés définitivement pour «terrorisme et crime contre la nation», ce qui va diviser la gauche pendant plusieurs semaines.
25 décembre : en Corse, près de 300 personnes saccagent une salle de prière musulmane et tentent de mettre le feu à des exemplaires du Coran, à proximité d'une cité où deux pompiers et un policier avaient été blessés la veille dans des échauffourées.

2016
1er janvier : un véhicule fonce sur des militaires postés près de la grande mosquée de Valence dans la Drôme. Les soldats tirent pour neutraliser le conducteur, un Français d'origine tunisienne de 29 ans.
Entrée en vigueur du nouveau découpage des régions.
11 janvier : agression à la machette d’un enseignant juif à Marseille. L'auteur est un adolescent qui est mis en examen et placé en détention provisoire deux jours plus tard pour « tentative d’assassinat aggravée en raison de l'appartenance de la victime à une religion déterminée et en relation avec une entreprise terroriste ».
15 janvier : accident thérapeutique à Rennes : la molécule utilisée lors d'un essai clinique provoque la mort d'un patient et l'hospitalisation de cinq autres.
22 janvier : le président François Hollande veut prolonger l'état d'urgence de trois mois, jusqu'à fin mai. Le 16 février, l'Assemblée nationale prolonge l'état d'urgence pour trois mois à compter du 26 février, soit jusqu’au 26 mai.
25 janvier : installation du programme de déradicalisation dans les prisons puisqu'il apparait rapidement que les auteurs des attaques en 2015 ont été en contact avec des islamistes radicaux alors qu'ils étaient en prison.
27 janvier : la ministre de la Justice Christiane Taubira, opposée au projet de déchéance de nationalité, démissione et est remplacé par le député du Finistère, Jean-Jacques Urvoas.
10 février : les députés adoptent, à une courte majorité, l'article controversé inscrivant la déchéance de nationalité dans la Constitution pour les auteurs de crimes et délits terroristes.
11 février : remaniement ministériel. Jean-Marc Ayrault succède à Laurent Fabius au Quai d'Orsay, ce dernier parti à la présidence du Conseil Constitutionnel. Emmanuelle Cosse, la patronne du parti écologiste, devient ministre du Logement et de l'habitat durable.
17 février : Nicolas Sarkozy est mis en examen pour financement illégal de sa campagne présidentielle en 2012.
19 mars : François Hollande justifie, lors d'une cérémonie très solennelle, son choix de commémorer le cessez-le-feu du 19 mars 1962 en Algérie pour rendre hommage aux victimes de ce conflit.
30 mars : le président François Hollande annonce sa décision de renoncer à réviser la Constitution, devant l'impossibilité d'unir l'Assemblée nationale et le Sénat sur son projet de déchéance de la nationalité pour les auteurs d'actes terroristes.
2 avril : la place de la République, au coeur de Paris, est évacuée ce samedi matin, à l'aube. La police déloge quelque 80 manifestants qui participaient à la deuxième «Nuit debout», un rassemblement non autorisé contre le projet de loi Travail du gouvernement, né après la manifestation du 31 mars. Le mouvement spontané fera des émules dans le reste de la France, comme à Toulouse, Rennes, Lyon ou Marseille.
3 avril : conséquence directe du réchauffement diplomatique entre l’Iran et l'Occident, la liaison Air France entre Paris et Téhéran sera rétablie le 17 avril après huit ans d'interruption. Mais un mémo de la direction met en colère les syndicats du personnel navigant : il demande aux hôtesses de l'air le port du pantalon pendant le vol et le voile dès la sortie de l’avion à Téhéran. Les syndicats obtiennent la mise en place d'un volontariat pour les hôtesses.
4 avril : la justice annonce l’ouverture d’une enquête suite aux révélations des « Panama Papers » sur le monde opaque des paradis fiscaux publiées la veille. Plusieurs noms de personnalités françaises sont cités. Le lendemain, la banque Société Générale est mise en cause et est perquisitionné par les enquêteurs de l'Office central de lutte contre les infractions financières et fiscales.
7 avril : le ministre de l'Economie Emmanuel Macron lance un nouveau mouvement politique, "En marche".
25 avril : devant 220 membres du clergé réunis à huis clos, le cardinal Barbarin admet «des erreurs dans la gestion et la nomination de certains prêtres» suite aux accusations d'avoir couvert des actes de pédophilie perpétrés dans son diocèse.
27 avril : après un transfèrement mené en toute discrétion depuis la Belgique, Salah Abdeslam, seul survivant des commandos des attentats de Paris, arrive en France, est mis en examen et placé en détention provisoire à Fleury-Mérogis.
2 mai : c'est l'un des plus gros scandales sanitaires de ces dernières années. Jean-Claude Mas, le fondateur de la société varoise Poly Implant Prothèse (PIP), est condamné en appel à quatre ans de prison ferme. L'entreprise avait fabriqué des prothèses mammaires, implantées chez des milliers de femmes dans le monde, au mépris de toute norme sanitaire.
13 mai : Anne Lauvergeon, l'ancienne patronne d'Areva, est mise en examen pour «présentation et publication de comptes inexacts et diffusion de fausses informations». Elle est également placée sous le statut de témoin assisté pour abus de pouvoir, après avoir été entendue toute la journée par un juge d'instruction dans le cadre de l'enquête sur la valorisation de la société minière Uramin, dont le rachat a coûté cher au groupe nucléaire français.
18 mai : les policiers manifestent à l’appel de certains syndicats pour dénoncer la «haine anti-flics» et demander «plus de fermeté vis-à-vis des casseurs», une première après deux mois d’affrontements parfois violents lors des manifestations contre le projet de loi travail.
Parti de Paris à destination du Caire, le vol MS804, un Airbus A320 de la compagnie EgyptAir, disparait des radars en mer Méditerranée, dans l'espace aérien égyptien. Il y avait 66 personnes à bord, dont 30 Egyptiens et 15 Français.
7 juin : 48 enquêtes judiciaires ont été ouvertes par l'IGPN, l'Inspection générale de la police nationale française, après des accusations de violences policières en France depuis le début des manifestations contre la loi Travail.
10 juin : Euro 2016, championnat d'Europe de football, jusqu'au 10 juillet, avec la participation de 24 pays dans dix villes de France : Saint-Denis, Paris, Marseille, Lyon, Bordeaux, Lille, Saint-Etienne, Lens, Nice et Toulouse. Le Portugal gagne le championnat face à la France (1-0). Bilan après une semaine de compétition : des violences ont donné lieu à 323 interpellations, 196 placements en garde à vue et 11 condamnations dont 8 à des peines de prison ferme.
13 juin : deux policiers, un commandant et sa compagne, sont tués à coups de couteau à leur domicile dans les Yvelines par un individu qui s'est revendiqué du groupe Etat islamique. Il est abattu par les policiers du Raid.
5 juillet : le Premier ministre Manuel Valls engage une nouvelle fois la responsabilité de son gouvernement en utilisant l'article 49-3 pour faire passer le projet de loi Travail à l'Assemblée nationale. Ce mardi est également marqué par une 12ème journée de mobilisation contre ce projet, la dernière avant les vacances.
14 juillet : un camion de 19 tonnes fonce dans la foule sur la promenade des Anglais à Nice pendant le feu d'artifice de la Fête nationale, faisant au moins 84 morts, des dizaines de blessés, et laissant 18 personnes dans un état d'«urgence absolue». Le chauffeur est abattu par la police. François Hollande annonce la prolongation de l'état d'urgence de trois mois, le renforcement de l'action de la France «en Irak et en Syrie». Et un deuil national de 3 jours. L'attentat est renvendiqué deux jours plus tard par le groupe Etat islamique.
26 juillet : prise d'otages dans une église de la commune de Saint-Etienne-du-Rouvray, près de la ville normande de Rouen. Les deux assaillants égorgent le prêtre Jacques Hamel et blessent grièvement un fidèle, avant d'être abattus par la police. L'attaque est revendiquée par le groupe Etat islamique.
28 juillet : le président François Hollande officialise la constitution d'une Garde nationale qui sera mise en place en France à partir des réserves opérationnelles existantes, pour aider les forces de l'ordre à lutter contre les attaques terroristes.
13 août : le tribunal administratif de Nice confirme la décision de la mairie de Cannes d'interdire le burkini sur ses plages, estimant que dans le contexte d'état d'urgence, il ne pouvait s'agir d'un « simple signe de religiosité ». Une ville voisine de Cannes, Villeneuve-Loubet, a par ailleurs également interdit ce maillot de bain couvrant tout le corps et porté par certaines femmes musulmanes. Cet arrêté sera suspendu par le Conseil d'Etat le 26.
30 août : le ministre de l'Economie, Emmanuel Macron, démissionne du gouvernement «pour se consacrer entièrement à son mouvement politique» et à la campagne pour la présidentielle de 2017. Il sera remplacé par Michel Sapin.
23 septembre : l'ex-trader Jérôme Kerviel est condamné à verser un million d'euros de dommages et intérêts à la Société Générale, bien loin de la somme faramineuse de 4,9 milliards d'euros réclamée par son ancien employeur dont la justice a souligné les « manquements ».
25 septembre : le président François Hollande «reconnaît», lors de la journée nationale d'hommage aux Harkis, la responsabilité de la France dans leur «abandon». Ces Algériens qui ont combattu pendant la guerre sous le drapeau français, oubliés et parqués en France, demandent justice et reconnaissance depuis presque un demi-siècle.
3 octobre : l’otage franco-tunisienne Nourane Houas est libérée. Employée par le Comité international de la Croix-Rouge, elle était détenue au Yémen depuis le 1er décembre dernier.
14 octobre : ouverture de la première «salle de shoot» officielle en France dans un hôpital parisien, où des toxicomanes pourront s'injecter leurs drogues dans de bonnes conditions sanitaires, une expérimentation saluée par les associations mais critiquée par certains riverains et l'opposition de droite.
17 octobre : manifestation inédite de plusieurs centaines de policiers, dix jours après une attaque contre leurs collègues dans la banlieue parisienne.
29 octobre : le président François Hollande rend un hommage national aux Tsiganes internés pendant la Seconde Guerre mondiale et reconnait la responsabilité de la France dans ce drame.
9 novembre : la Cour de cassation condamne définitivement l'Etat pour des contrôles d'identité «au faciès». La juridiction a estimé qu'un contrôle d'identité discriminatoire constituait une « faute lourde » qui engageait la responsabilité de l'Etat et a précisé la façon dont la discrimination doit être prouvée.
10 novembre : ouverture à Paris d'un centre humanitaire, qui orientera les migrants et pourra en héberger 400, avec pour défi de mettre fin aux incessantes reconstitutions de campements indignes dans la capitale.
12 novembre : un an moins un jour après l'attentat sanglant, le Bataclan rouvre ses portes avec un concert du chanteur britannique Sting dont les billets se sont arrachés en un temps record.
16 novembre : l'ancien ministre de l'Economie, Emmanuel Macron, 38 ans, annonce sa candidature à l'élection présidentielle.
17 novembre : Panama Papers : la France lance 560 contrôles pour évasion fiscale.
27 novembre : l'ancien Premier ministre François Fillon remporte très largement le scrutin de la primaire de la droite.
1er décembre : dans une allocution surprise, François Hollande annonce qu'il ne briguera pas de second mandat à l'élection présidentielle de 2017.
5 décembre : le Premier ministre Manuel Valls annonce sa candidature à la présidentielle de 2017 et sa démission le lendemain. Il est remplacé par le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve.
8 décembre : l'ancien ministre du Budget Jérôme Cahuzac est condamné à trois ans de prison ferme, sans aménagement de peine, pour fraude fiscale et blanchiment. Il écope également d’une peine de cinq ans d'inéligibilité. Son ex-épouse Patricia est condamnée à deux ans de prison ferme.
24 décembre : la Française Sophie Pétronin, travailleuse humanitaire, est enlevée par des hommes armés dans la ville de Gao, au nord du Mali.
28 décembre : le président François Hollande accorde une grâce totale à Jacqueline Sauvage, condamnée à 10 ans de réclusion pour avoir tué son mari qui la battait. Le président avait fait un premier geste en la graciant partiellement, ce qui lui permettait de demander une libération conditionnelle mais cette dernière lui a été refusée par deux fois.

2017
25 janvier : la procureur Eliane Houlette ouvre une enquête pour détournement de fonds publics, abus de biens sociaux et recel contre le candidat à la présidentielle François Fillon, après un article du Canard Enchaîné. Les investigations sont confiées à l'Office central de lutte contre les infractions financières. Penelope et François Fillon seront entendus par la justice le 30 janvier.
29 janvier : Benoît Hamon remporte le second tour de la primaire à gauche face à Manuel Valls, avec 58,88 % des voix contre 41,12 % et devient le candidat officiel du Parti socialiste. Investiture le 5 février.
3 février : un homme tente d'attaquer au couteau quatre militaires de la force Sentinelle, au musée du Louvre à Paris. Il sera grièvement blessé. L'auteur, Abdallah El-Hamahmy, sera mis en examen le 10.
18 mars : à l'aéroport d'Orly, un Français âgé de 38 ans dérobe une arme à un militaire avant d'être abattu par les forces de sécurité.
23 mars : la présidente de la Cour constitutionnelle gabonaise Marie-Madeleine Mborantsuo est sous le coup d'une enquête en France pour des mouvements de fonds suspects.
27 mars : grève générale en Guyane, où les manifestations de mécontentement de la population prennent un tour de plus en plus large. Une économie déséquilibrée, un fort taux de chômage sont à l'origine de revendications sociales multiples. Après plus d’un mois de blocage, un accord sera finalement signé le 21 avril en Guyane entre le collectif qui mène le mouvement social depuis un mois, l'Etat et les élus guyanais. Cet accord comprend un plan d’urgence de 1,8 milliard d’euros.
28 mars : Penelope Fillon, épouse du candidat à la présidentielle, est mise en examen à l'issue de son audition par les juges d'instruction qui enquêtent sur ses possibles emplois fictifs à l'Assemblée nationale et à La Revue des deux mondes.
20 avril : le policier Xavier Jugelé est tué lors d'un attentat sur les Champs-Elysées.
7 mai : Emmanuel Macron (En marche !) remporte la présidentielle avec 66,1% des voix face à Marine Le Pen du Front national. Investiture le 14 mai. Edouard Philippe, député-maire Les Républicains, est nommé Premier ministre le lendemain. La liste de son gouvernement est annoncé le 17.

Documentation RFI, mai 2017