rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Emirats Arabes Unis

media

Situation géographique
D’une superficie de 83 600 km², les Emirats Arabes Unis sont situés à l’est de la péninsule arabique donnant sur le Golfe arabo-persique au nord et sur le Golfe d’Oman à l’est. Ils sont frontaliers de l’Arabie Saoudite au sud et à l’ouest et du sultanat d’Oman à l’est. Les E.A.U. regroupent sept émirats mitoyens : Oumm al-Qaïwaïn, Abou Dhabi, Dubaï, Fujaïrah, Ajman, Ras al-Khaïmah et Sharjah. Cet Etat fédéral du Moyen-Orient est l’un des premiers producteurs d’hydrocarbures dans le monde.

Capitale : Abou Dhabi (613 000 hab.)

Régime politique : Monarchies constitutionnelles

Démographie
Population : 7,8 millions d’hab.
Densité : 94,39 hab./km²
Indice de fécondité : 1,7
Croissance démographique : 3,0 %
Espérance de vie : Femmes : 78 ans - Hommes : 76 ans

Société
Ethnies et nationalités : Emiris (19 %), autres Arabes et Iraniens (23 %), Asiatiques (50 %)
Langue : Arabe
Religion : Sunnites (96 %)
Alphabétisation : 90 %
Développement humain : 41e / 186 pays (PNUD 2013)

Economie
Monnaie : dirham émirati
Croissance : 4,04 % (2012)
Inflation : 0,9 %
PIB par habitant : 45 653 dollars
Dette publique : 17,78 % du PIB

Chronologie
2 décembre 1971 : les émirats du golfe Persique, connus au XIXe siècle sous le nom d'États de la Trêve, sous protectorat britannique de 1892 à 1971, deviennent la fédération indépendante des Émirats Arabes Unis. En 1972, l'émirat de Ras al-Khaimah rejoint la fédération.
1971 : Zayid bin Sultan Al Nahyane est élu premier président des Emirats Arabes Unis, puis réélu tous les cinq ans jusqu’à sa mort en 2004.
1981 : création du Conseil de coopération du Golfe (CCG), regroupant six Etats arabes du golfe Persique (l'Arabie saoudite, Oman, le Koweït, Bahreïn, les Emirats Arabes Unis et le Qatar).
1990-1991 : Lors de la guerre du Golfe, les Emirats Arabes Unis soutiennent la coalition internationale contre l'Irak.
2004 : à la mort de Zayid, son fils aîné, le cheikh Khalifa ben Zayed Al Nahyane, lui succède en qualité de président des E.A.U. et de souverain d'Abou Dhabi. Ce dernier procède à la première nomination d'une femme ministre (de l'Économie).
2006 : en janvier, Mohammad ben Rached Al-Maktoum devient émir de Dubaï suite à la mort de son frère. Membre du Conseil suprême, il est également le Premier ministre des Emirats Arabes Unis. Premières élections indirectes pour le Parlement du pays, le Conseil national fédéral (FNC). Abdul Aziz Abdullah Al Ghurair est nommé président du FNC.
2007 : un accord est signé avec le ministère de la Culture français pour la construction du « Louvre Abu Dhabi », qui devrait ouvrir ses portes en 2013.
2008 : signature d’un accord nucléaire civil entre la France et les Emirats Arabes Unis, établissant les fondements pour une coopération entre les deux pays dans le domaine de l’énergie nucléaire.

2011
9 mars : des intellectuels des Emirats Arabes Unis réclament dans une pétition des élections directes et un Parlement doté de pouvoirs législatifs.
14 mars : les E.A.U. envoient des troupes à Bahreïn pour « contribuer à préserver l'ordre et la stabilité » dans ce pays voisin, après l'arrivée des troupes saoudiennes.
24 septembre : 129 000 électeurs sont appelés aux urnes pour élire 20 des 40 membres du Conseil national fédéral, une assemblée consultative sans pouvoir législatif. 450 candidats, dont 85 femmes, sont en lice pour ce scrutin indirect, le deuxième après celui de 2006.

2012
17 juillet : l'ONU demande aux Emirats de garantir la protection des militants des droits de l'homme.

2013
2 juillet : 79 des 94 militants de partis islamistes, jugés depuis le 4 mars pour complot contre l'Etat, sont condamnés à des peines de prison allant de 7 à 15 ans. 25 personnes sont acquittées. Les 94 personnes jugées appartiennent pour la plupart à l'association islamiste al-Islah, proche des Frères musulmans d'Egypte, et sont accusées d'avoir participé à la création d'une branche politique de l'association, interdit aux Emirats.

2014
5 mars : le pays rappelle son ambassadeur au Qatar, comme l'Arabie Saoudite et le Bahreïn, pour cause du « non-respect » par Doha de l'accord de sécurité signé à Riyad en novembre 2013.
19 septembre : lancement de l'opération militaire française Chammal (implantée aux EAU) pour soutenir les efforts d'une coalition internationale dirigée par Washington contre le groupe EI.
19 novembre : Amnesty International publie un rapport accusateur à quelques jours du Grand prix de Formule 1, dénonçant une politique de répression systématique, qui vise toutes formes de contestation du pouvoir en place.

2015
2 août : les autorités annoncent le démantèlement d'un groupe de 41 suspects, accusés de préparer des attentats pour renverser le pouvoir et y instaurer un «califat».
29 septembre : le gouvernement annonce des réformes sociales destinées à mieux protéger les travailleurs étrangers, en réponse à de nombreuses critiques sur les abus liés aux conditions d'emploi de cette main-d'œuvre bon marché.

2016
17 janvier : les Bourses des monarchies pétrolières du Golfe chutent de 6 % suite à la levée des sanctions contre l'Iran. Un vent de panique souffle sur les sept places du Golfe qui a provoqué une plongée des indices : la Bourse d'Abou Dhabi cède 4,5 %.
10 février : important remaniement gouvernemental, avec huit nouveaux ministres, dont cinq femmes. Une jeune diplômée d’Oxford, Chemma Al-Mazroui, 22 ans, est nommée ministre d’Etat aux affaires de la jeunesse.
16 juin : les Emirats Arabes Unis se retirent partiellement de la coalition au Yémen car le gouvernement considère que la guerre est partiellement finie. Les Emirats sont un des piliers de la grande coalition arabe formée par l’Arabie saoudite en mars 2015 pour combattre la rébellion chiite houthie. Leur intervention militaire, aérienne au départ, s’est transformée en intervention au sol en septembre 2015.
4 juillet : le ministre des Affaires étrangères déconseille le port de la tenue traditionnelle à l'étranger, suite à l'arrestation aux Etats-Unis d'un musulman vêtu de la robe traditionnelle émirati pris pour un jihadiste.
1er août : le président cheikh Khalifa Ben Zayed Al-Nahyane adopte une loi particulièrement restrictive afin de lutter contre les «cybercrimes».
16 août : transfert de 15 prisonniers de Guantanamo vers les Emirats arabes unis, la plus grande opération de ce type depuis l'arrivée de Barack Obama à la Maison Blanche.

Documentation RFI, novembre 2016