rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Togo

media

Situation géographique

Latifa Mouaoued/RFI

Pays d'Afrique occidentale de 56 785 km² ouvert sur le golfe de Guinée, le Togo est frontalier du Ghana à l’ouest, du Burkina Faso au nord et du Bénin à l'est.

Capitale : Lomé (1,7 million d'habitants)

Régime politique : République

Démographie
Population : 6,6 millions d'habitants
Densité : 116,9 hab./km²
Indice de fécondité : 4,7
Croissance démographique : 2,6 %
Espérance de vie : Femmes : 57 ans, Hommes : 55,3 ans

Société
</b>
Ethnies : Ewés, Kabiés, Minas, peuls
Langues : français, éwé, kabié…
Religions : animistes (51 %), catholiques (29 %), musulmans (20 %)
Alphabétisation : 60 %
Développement humain : 166e / 187 pays (PNUD 2014)

Economie
Monnaie : franc CFA
Croissance : 3,8 % (2014)
Inflation : 2 %
PIB par habitant : 574 $
Dette publique : 43,2 % du PIB

Chronologie
27 avril 1960 : indépendance du Togo.
1961 : Sylvanius Olympio est élu président.
1963 : coup d’Etat. Sylvanius Olympio est assassiné. Nicolas Grunitzky est élu président.
1967 : coup d’Etat du général Gnassingbé Eyadema qui devient président.
1969 : création du Rassemblement du Peuple Togolais, parti unique présidé par Eyadema.
1972 : élection de Gnassingbé Eyadema à la présidence de la République. Il est réélu en 1979 et 1986.
1991 : manifestations violentes et soulèvements populaires en faveur de la démocratie. Tenue d’une Conférence nationale qui institue un Haut Conseil de la République. Après une période de transition le général Eyadema reprend ses prérogatives, grâce au soutien de l’armée.
1993 : en dépit d’un climat politique tendu, Eyadema est réélu. Il le sera à nouveau en 1998 et en 2003, scrutins contestés par l’opposition.
2005 : décès du président Gnassingbé Eyadema. Son fils, Faure Gnassingbé, est élu président.
2006 : signature d’un accord entre le gouvernement, les partis politiques et des représentants de la société civile devant mettre fin à 15 ans de violence.
2009 : en avril, le domicile de Kaptcha Gnassingbé, frère du président, est pris d’assaut par des militaires. Il est soupçonné de préparer un coup d’Etat et arrêté. Le 21 août, un nouveau code électoral a été adopté à l'unanimité par l'Assemblée nationale.
2010 : en mars, Faure Gnassingbé est réélu président.
2011 : Faure Gnassingbé est nommé à la tête de l’Union économique et monétaire ouest-africaine. Le Togo est élu membre non permanent du Conseil de sécurité de l’ONU.
2012 : rapport de la Commission « Vérité Justice et Réconciliation » sur les violences policières qui ont marqué la vie politique du pays de 1958 à 2005.
2013 : de janvier à mars, le pays est en ébullition : de nombreuses manifestations populaires exprimant des revendications économiques et politiques sont réprimées avec violence.

2014
30 juin : l'Assemblée nationale rejette un projet de loi prévoyant la limitation du nombre de mandats présidentiels, ce qui permet à l'actuel président Faure Gnassingbé de briguer un troisième mandat en 2015.
11 octobre : le chef de l'opposition togolaise, Jean Pierre Fabre, est investi par les militants de son parti pour la présidentielle de 2015.

2015
Mars : la plupart des écoles et hôpitaux publics sont en grève pour réclamer une hausse du salaire des fonctionnaires, à l'appel du syndicat Synergie des Travailleurs du Togo (STT).
28 avril : le président sortant Faure Gnassingbé est réélu avec 58,75 % des suffrages exprimés, lors de l'élection du 25 avril, contre 34,95 % à son principal adversaire Jean-Pierre Fabre. L'abstention s'élève à 40,01 %, contre 35,32 % à la précédente présidentielle de 2010. Prestation de serment le 4 mai.
5 juin : le premier vice-président de l'Assemblée nationale, Sélom Klassou, est nommé Premier ministre.
18 octobre : création du 108e parti politique, « le Togo autrement ».
2 novembre : l'Assemblée nationale adopte un nouveau Code pénal, provoquant des inquiétudes au sein de la presse. L'article 498 punit toute publication, diffusion ou reproduction de fausses nouvelles d'une peine d'emprisonnement de six mois à deux ans et d'une amende de 500 000 à deux millions de francs CFA   760 à 3 000 euros.

2016
20 février : l’Office togolais des recettes parcourt les marchés de Lomé depuis quelques jours avec l'objectif de promouvoir le consentement volontaire à l’impôt et sensibiliser le secteur informel à évoluer.
19 mars : deuxième exercice militaire de préparation à une attaque terroriste, cette fois-ci dans la zone portuaire de Lomé, en présence du président Faure Gnassingbé. La première simulation a été réalisée le 18 février à l'hôtel Radisson Blu 2 février, dans le quartier administratif.

Documentation RFI, mars 2016