rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Israël Islam Territoires palestiniens

Publié le • Modifié le

Esplanade des Mosquées: Israël ordonne la fermeture d'un lieu sensible

media
Les forces de sécurité israélienne montent la garde devant l'esplanade des Mosquées, le 27 juillet 2017 (photo d'illustration). REUTERS/Muammar Awad

Un tribunal israélien a ordonné de nouveau dimanche 17 mars la fermeture d'un bâtiment sur l'esplanade des Mosquées à Jérusalem, au cœur de tensions ces dernières semaines.


Avec notre correspondant à Jérusalem, Michel Paul

C’est une injonction provisoire du tribunal de paix de Jérusalem. La fermeture d’un local controversé ces dernières semaines sur l’esplanade des Mosquées : le site de Bab al-Rahma, la porte de la miséricorde. La Cour ordonne qu’il demeure fermé jusqu’à la décision du tribunal sur l’ensemble du dossier.

Ce site est en principe clos sur ordre des autorités israéliennes depuis 2003, mais dernièrement il sert de lieu de prières aux fidèles musulmans. Il s’agit donc d’un nouvel épisode de cette affaire qui donne lieu à des affrontements sur l’esplanade des Mosquées et qui se trouve au coeur des tensions entre les autorités israéliennes et le Waqf, l’organisme sous tutelle jordanienne chargé de la gestion de ce lieu ultra-sensible à la fois pour les musulmans et pour les juifs.

Ultimatum

La juge israélienne a donné 60 jours au Waqf pour réagir à ce nouvel ordre de fermeture. La police israélienne estime que c’est le Hamas qui incite les fidèles à utiliser le local et qu’il pourrait servir à des fins terroristes.

La publication de la décision du tribunal a été repoussée d’une semaine dans l’espoir que des contacts entre Israël, la Jordanie et l’autorité palestinienne sur cette question permettent de trouver un compromis. Les contacts se poursuivent mais sans résultat à ce stade.

Chronologie et chiffres clés