rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • ND de Paris: rebâtir la charpente en bois est «probablement la bonne solution», estime un des architectes en charge de sa restauration
  • Télécommunications: Huawei ment sur sa collaboration avec le gouvernement chinois, affirme Mike Pompeo
  • Présidentielle au Malawi: le chef de l'Etat sortant Peter Mutharika en tête (résultats officiels partiels)
  • La justice européenne rejette le pourvoi de Mme Le Pen qui contestait le remboursement de 300 000 euros au Parlement européen
  • Le gouvernement britannique repousse le vote des députés sur son nouveau projet de loi sur le Brexit prévu début juin
  • Mondiaux d'athlétisme au Qatar : Nasser Al-Khelaïfi, patron du PSG, mis en examen pour « corruption active » (source judiciaire)
  • Décès de la Britannique Judith Kerr, auteure du célèbre «Tigre qui s'invita pour le thé», à l'âge de 95 ans (maison d'édition)
  • Contraint de se passer d'Android, Huawei prépare son propre système d'exploitation pour la fin de l'année (CNBC)
  • États-Unis: une tornade fait trois morts à Golden City dans le Missouri (autorités)
  • Huawei: «protestation solennelle» de Pékin auprès de Washington (ministère)
  • France: la loi Pacte prévoyant la privatisation d'Aéroports de Paris (ADP) a été promulguée (Journal officiel)
  • Commerce international: la Chine déclare attendre de la «sincérité» des États-Unis avant de reprendre les négociations

Arabie saoudite Justice Droits de l’homme Droits des femmes

Publié le • Modifié le

[Témoignage] La difficile détention de la Saoudienne Loujain al-Hathloul

media
Loujain al-Hathloul est l'une des féministes saoudiennes arrêtées en mai dernier en Arabie saoudite. Reuters

En Arabie saoudite, le procès de dix militantes de la cause des femmes s'est ouvert cette semaine. Très peu d'informations ont filtré à l'issue de la première audience qui a eu lieu mercredi 13 mars à Riyad. Les dix Saoudiennes ont été arrêtées en mai 2018. RFI a pu recueillir le témoignage de la soeur de l'une de ces militantes féministes. Elle revient pour nous sur la situation de sa soeur en prison et le procès en cours.


Alia est la soeur aînée de Loujain al-Hathloul, l'une des féministes saoudiennes arrêtées en mai dernier. De sa prison, celle-ci peut communiquer avec sa famille et raconter ses conditions de détention. « Elle a été maltraitée, voire torturée entre mai et août 2018. Mais la torture a cessé depuis août, maintenant elle est dans une cellule avec deux autres filles. Elle a le droit de passer un coup de fil par semaine à mes parents, et eux ont le droit de lui rendre visite une fois par mois », explique sa soeur.

Mercredi, Loujain al-Hathloul a comparu devant un tribunal de Riyad, après dix mois derrière les barreaux. « Elle a reçu officiellement la liste des charges qui pèsent contre elle. C'est assez bref. Elle a un délai pour préparer sa défense. Elle doit repasser devant le juge le 27 mars prochain ».

Les féministes emprisonnées demandaient des droits pour les Saoudiennes. Alia estime que les charges retenues contre sa soeur ne sont pas claires : « Elle, elle a milité pour ces réformes. C'est très étrange, je n'arrive pas à le comprendre. En fait, le changement doit venir d'en haut vers le bas et peut-être on ne souhaite pas que des initiatives émanent de la population. »

Les proches de Loujain al-Hathloul ont été surpris d'apprendre qu'un procès allait se tenir alors que la militante féministe venait de signer une demande de pardon royal.

Chronologie et chiffres clés