rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Syrie

Publié le • Modifié le

Retrait occidental de Syrie: quel calendrier?

media
Des membres des Forces démocratiques syriennes et des soldats américains (g.) dans la province de Deir Ezzor, le 1er mai 2018. Delil souleiman / AFP

En Syrie la coalition internationale affirme avoir engagé un processus de retrait de Syrie. Cette coalition regroupe de nombreux pays mais elle est majoritairement représentée par les forces américaines sur le territoire syrien. Une nouvelle annonce donc mais toujours pas de calendrier précis.


Ce processus de retrait pourrait prendre plusieurs années, ou être immédiat comme l'avait dans un premier temps annoncé Donald Trump en décembre dernier. Selon une source militaire interviewée par la chaîne améircaine CNN, une cargaison serait déjà en mouvement, mais son contenu n'a pas été précisé.

Ces annonces arrivent au lendemain du discours du chef de la diplomatie américaine au Caire. Mike Pompeo y a lancé un appel à l'unité contre l'Iran et a affirmé que « l'Amérique ne se désengagera pas tant que le combat contre la terreur ne sera pas terminé. »

Il a pourtant ajouté : « Donald Trump a pris la décision de retirer nos troupes, nous allons le faire. »

 → A (RE)LIRE : En Egypte, Pompeo appelle à l’unité contre «l’expansionnisme iranien»

Les déclarations se succèdent donc mais le flou et l'incohérence persistent alors que le président turc Recep Tayyip Erdogan menace toujours de mener une offensive contre les factions kurdes syriennes.

Celles-ci collaborent pour l'heure avec les forces américaines dans la lutte contre l'organisation Etat islamique. L'EI ne pourrait que profiter de ce nouveau conflit. Depuis sa création, le groupe se nourrit des divisions et lutte de pouvoir en Syrie comme en Irak.

Chronologie et chiffres clés