rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Iran Pétrole consommation

Publié le • Modifié le

Iran: une carte à puce pour limiter la consommation et la contrebande d’essence

media
Embouteillage à Téhéran: les Iraniens utilisent leur voiture pour n'importe quelle petite course... ©ATTA KENARE/AFP

En Iran, un litre d'essence coûte seulement 8 centimes d’euro, soit l'un des prix les moins chers au monde. Ce qui pousse les Iraniens à une consommation effrénée et encourage la contrebande d'essence vers les pays voisins où l'essence coûte cinq, six, voire dix fois plus cher. Face à cette situation, le gouvernement a décidé de réintroduire les cartes à puces pour chaque automobiliste pour mieux contrôler la consommation et lutter contre la contrebande.


De notre correspondant à Téhéran,

Le fonctionnement est simple : chaque automobiliste devra utiliser sa propre carte à puce pour mettre de l'essence. Avec ce système, le gouvernement peut contrôler la consommation de chaque conducteur. Ce système existait déjà sous le gouvernement du président ultraconservateur Mahmoud Ahmadinejad avant d’être abandonné.

L’essence la moins chère dans le monde après le Venezuela

Chaque voiture aura droit à une quantité déterminée d'essence par mois à un prix subventionnée. En principe au-delà de cette quantité, qui peut être d'environ 60 litres par mois ou un peu plus, l'automobiliste devra payer plus cher. Le gouvernement n'a pas encore donné de détails sur les conditions qui seront imposées une fois que l'utilisation de la carte sera obligatoire.

Actuellement, le niveau de la consommation d'essence est dramatique et l'Iran bat tous les records dans le monde. A titre de comparaison, l'Iran et la Turquie comptent chacun 80 millions d'habitants et environ le même nombre de voitures. Mais la consommation d'essence au sein de l’Etat perse est 11 fois supérieure à celle de la Turquie. Un litre d'essence ne coûte que 8 centimes d’euro en Iran. C'est l'essence la moins chère dans le monde après le Venezuela.

Le gouvernement veut limiter la consommation avec ce système, car les Iraniens utilisent leur voiture pour n'importe quelle petite course. Il y a aussi des centaines de milliers de jeunes, mais aussi de moins jeunes, qui font le taxi ou utilisent leur moto pour faire le coursier.

20 millions de litres par jour en contrebande…

L'objectif est aussi de lutter contre la contrebande. Il n'y a aucun chiffre officiel mais selon les médias, la contrebande d'essence et de gasoil vers les pays voisins dépasse les 20 millions de litres par jour. Enorme ! Au Pakistan ou en Afghanistan, un litre d'essence coûte cinq à six fois plus cher qu'en Iran. En Turquie, un litre d'essence vaut au moins douze fois plus. Ce qui encourage la contrebande vers ces pays.

Le gouvernement pouvait augmenter le prix de l'essence pour faire baisser la consommation et lutter contre la contrebande, mais la situation économique est déjà particulièrement difficile à cause des sanctions américaines. L'inflation frappe de plein fouet les couches les plus défavorisées. Si le gouvernement augmente en plus le prix de l'essence, l’inflation sera encore plus forte, en particulier pour les produits de première nécessité. Les autorités veulent éviter à tout prix d'aggraver le mécontentement social et politique.

Chronologie et chiffres clés