rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Iran Etats-Unis Société

Publié le • Modifié le

Des célébrités iraniennes lancent une pétition contre les sanctions américaines

media
Le marché d'Islamshahr, à 50 kilomètres de Téhéran. ©REUTERS/Raheb Homavandi/

Des célébrités iraniennes, dont le réalisateur oscarisé Ashgar Farhadi qui a déjà reçu deux Oscars dans la catégorie du meilleur film en langue étrangère, ont lancé une pétition condamnant les sanctions américaines contre Téhéran et mettant en garde contre leur impact sur la population.


Avec notre correspondant à Téhéran,  Siavosh Ghazi

La pétition a déjà recueilli plus de 5 000 signatures. « Une fois de plus, les Etats-Unis ont imposé des sanctions contre l'Iran (...) Chaque Iranien en payera personnellement le prix » affirme la pétition lancée par des célébrités iraniennes, notamment le cinéaste Asghar Farhadi.

« Les politiciens vont et viennent, mais les répercussions de leurs désastreuses décisions seront un cauchemar pour les générations à venir », ajoutent les signataires de la pétition.

Les Etats-Unis ont rétabli des sanctions très dures contre l'Iran début novembre qui visent à empêcher toute vente de pétrole par le pays. Cette nouvelle série de sanctions intervient après la sortie des Etats-Unis de l'accord nucléaire en mai dernier et une première tranche de sanction en août.

D'ores et déjà, la chute vertigineuse de la monnaie iranienne a provoqué une très forte inflation qui touche en premier lieu les couches les plus pauvres de la société. Les classes défavorisées ont de plus en plus de mal à joindre les deux bouts. Certains produits de première consommation ont en effet vu leur prix augmenter par deux ou trois au cours des derniers mois.

Ces sanctions touchent aussi le secteur de la santé avec une hausse des prix des médicaments dont certains sont devenus introuvables dans les pharmacies.

Chronologie et chiffres clés