rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • France: «Des consignes inappropriées» ont été passées pour l'usage des LBD samedi (Edouard Philippe)
  • GB: le gouvernement ne peut pas représenter au vote l'accord de Brexit inchangé (président des Communes)
  • Cyclone au Mozambique: le bilan «pourrait dépasser le millier de morts» selon le président Nyusi
  • Russie: Vladimir Poutine promulgue 2 lois, l'une contre les «fausses nouvelles» et l'autre punissant les «offenses aux symboles de l'Etat»
  • EasyJet annonce se retirer des discussions sur la reprise d'Alitalia
  • Pays-Bas: trois morts et neuf blessés durant les fusillades à Utrecht (maire)
  • Un homme originaire de Turquie recherché après les fusillades d'Utrecht (police néerlandaise)
  • Syrie: l'armée «libèrera» les zones kurdes par la «force» ou par des «accords» (ministre)
  • «Gilets jaunes»: le coût des dégâts liés aux manifestations estimés à 170 millions d'euros par la fédération française de l'assurance (FFA)
  • En France, le chanteur congolais Koffi Olomidé a été condamné à 2 ans de prison avec sursis pour agressions sexuelles sur mineure de 15 ans

France Humanitaire

Publié le • Modifié le

Forum sur la paix: Handicap International rappelle le sort des victimes civiles

media
Des députés français portent le portrait de victimes civiles de bombardements aériens dans le monde répondant à l'appel de l'ONG Handicap International, à Paris, le 7 novembre 2018. STRINGER / AFP

Yémen, Syrie, Irak, Ukraine : aujourd'hui 90% des victimes de la guerre sont civiles, elles n'étaient que 40% durant la Première Guerre mondiale selon Handicap International. A l'occasion du Forum sur la paix qui suivra les commémorations de la guerre 14-18 à Paris dimanche 11 novembre, l'ONG soutenue par 90 députés appelle l'attention du président français Emmanuel Macron. Son pays est notamment membre de la coalition internationale qui bombarde des zones peuplées contrôlées par l'organisation Etat islamique en Syrie et en Irak. Mercredi, des députés se sont réunis devant l'Assemblée nationale à Paris pour amener le gouvernement à prendre une position concrète sur le sujet.


Sur la place du Palais Bourbon, Baptiste Chapuis de Handicap International s'adresse aux 27 députés réunis pour l'occasion : « Aujourd’hui effectivement, on souhaite faire passer ensemble un message aux chefs d’Etat et de gouvernement qui interviendront dans le cadre du Forum sur la paix pour leur dire qu’aujourd’hui, la loi des armes ne peut plus être seul maître dans les conflits contemporains. Merci à tous et toutes et on vous retrouve ensemble pour de futurs travaux au sein du Parlement. »

Pour la photo, chaque député porte devant lui le portrait d'une victime d'un conflit contemporain. Hubert Julien-Laferrière de la 2e circonscription du Rhône a dans ses mains le visage de Lum Phun Seda. Une vieille dame, blessée à la jambe et à la poitrine par une explosion alors qu'elle faisait sa lessive dans une rivière au Laos. « C’est important que, en tant que parlementaire, on sensibilise le gouvernement français pour que la France rejoigne ce mouvement porté aujourd’hui par une douzaine de pays dans le monde pour qu’il y ait une déclaration politique internationale contre les bombardements des civils, dit-il. Quand on est sur des conflits contemporains, comme cela a été rappelé, à plus de 90% de victimes civiles, on n’est plus dans du dommage collatéral. »

Selon Handicap International, 500 000 citoyens ont signé une pétition contre les bombardements aveugles. 90 députés français ont appelé le gouvernement à agir dans ce sens.

Chronologie et chiffres clés