rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Journée mondiale des pauvres: le pape dénonce le «vacarme de quelques riches» qui éteint les cris des plus démunis
  • Egypte: des dizaines de défenseurs des droits humains sont détenus dans des lieux inconnus (Human Rights Watch)
  • Israël: Netanyahu estime que des élections anticipées seraient une «erreur»
  • Mouvement des «gilets jaunes» en France: plus de 400 personnes blessées, dont 14 gravement selon Castaner (RTL)

Israël Syrie Diplomatie ONU

Publié le • Modifié le

Fermé depuis quatre ans, un poste-frontière entre la Syrie et le Golan rouvre

media
Réouverture du poste frontière en présence des forces israéliennes et de l'Onu, ce lundi 15 octobre 2018. REUTERS/Amir Cohen

Fermé depuis quatre ans en raison du conflit syrien, le poste-frontière entre la Syrie et le plateau du Golan a rouvert ce lundi 15 octobre. Une réouverture a minima sous l'égide des Nations unies.


De notre correspondant à Jérusalem, Guilhem Delteil.

Officiellement, Israël et la Syrie sont toujours en guerre. Et avant le conflit syrien, le point de passage de Quneitra n'était ouvert qu'aux soldats de l'ONU chargés de veiller au respect de l'accord de cessez-le-feu entre les deux pays ainsi qu'aux populations druzes de la partie du Golan désormais annexée par Israël. En 2014, les Nations unies ont retiré leurs troupes : des groupes rebelles syriens avaient pris le contrôle de la zone et capturé brièvement 45 soldats fidjiens déployés sous mandat de l'ONU.

Depuis quatre ans, le point de passage était totalement fermé, sauf pour des actions humanitaires menées ponctuellement par l'armée israélienne : le passage de blessés syriens traités par des médecins israéliens ou l'envoi d'aide matérielle aux civils de l'autre côté de la ligne de démarcation. La réouverture de ce lundi fait suite à un accord conclu entre l'ONU, la Syrie et Israël, marquant le retour des casques bleus dans la zone tampon entre les deux pays ennemis.

Ce lundi, l'armée israélienne a rouvert la barrière pour laisser passer des voitures de l'ONU. Mais les soldats onusiens sont les seuls à pouvoir le faire pour le moment. Les Druzes qui souhaitent aller étudier ou se marier en Syrie doivent encore patienter. Les marchandises ne sont pas non plus autorisées à passer.

Chronologie et chiffres clés