rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Israël bloque 138 millions de dollars pour les Palestiniens à cause de fonds versés aux prisonniers (officiel)
  • Le Premier ministre polonais annule une visite en Israël pour le sommet du groupe de Visegrad (gouvernement)
  • Ukraine: l'Union européenne sanctionne huit Russes pour les incidents en mer d'Azov de novembre 2018 (sources européennes à l'AFP)
  • «Informer est devenu une mission quasi impossible» en Libye, déplore Reporters sans frontières (RSF)

Israël Benyamin Netanyahu Justice Corruption

Publié le • Modifié le

Israël: l'épouse de Benyamin Netanyahu jugée pour des frais de bouche

media
Sara Netanyahu, la femme du Premier ministre israélien, à son arrivée au tribunal à Jérusalem, le 7 octobre 2018. Amit Shabi/Yedioth Ahronoth

Sara Netanyahu, l'épouse du Premier ministre israélien, a comparu devant les juges, dimanche 7 octobre, pour s'être fait livrer des repas aux frais du contribuable. Une affaire qui s'ajoute aux enquêtes contre son mari pour corruption présumée.


Avec notre correspondant à Jérusalem, Michel Paul

Des frais de bouche pour plus de 80 000 euros. Sara Netanyahu a comparu dimanche devant le tribunal de Jérusalem pour fraude et abus de confiance. Elle est accusée d'avoir commandé entre septembre 2010 et mars 2013 des centaines de plateaux-repas de différents restaurants de Jérusalem pour des invités, des membres de sa famille et pour elle-même.

On l'accuse aussi d'avoir menti en invoquant l'absence de cuisinier à la résidence du Premier ministre pour justifier ces commandes parfois des dizaines de fois en l'espace d'un mois.

Le procès, estime-t-on, pourrait durer des mois, à moins qu'un accord ne soit obtenu entre le parquet israélien et l'équipe de défenseurs de l’épouse du Premier ministre Benyamin Netanyahu. C'est délirant, affirment-ils. « Pour la première fois dans l'Histoire, des accusations sont portées contre l'épouse d'un dirigeant à propos de nouilles et autres plats à emporter commandés il y a six ou sept ans », s'insurgent-il.

Déjà en 2016, la femme du Premier ministre israélien avait dû payer 40 000 euros à un ancien employé pour maltraitance. Quant à Benyamin Netanyahu, il est toujours l'objet d'enquêtes policières dans deux affaires de corruption. Mais il n'en demeure pas moins en tête dans tous les sondages alors qu'il est à nouveau question d'élections anticipées.

Chronologie et chiffres clés