rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Israël Territoires Palestiniens

Publié le • Modifié le

Les forces israéliennes lancées dans une traque en Cisjordanie

media
es soldats israéliens patrouillent près du lieu où, selon les médias israéliens, un Palestinien a tué par balles deux Israéliens et blessé un autre, dans un parc industriel adjacent à une colonie juive de la Cisjordanie occupée, le 7 octobre 2018. REUTERS/Ronen Zvulun

36 heures après une attaque qui a coûté la vie à deux Israéliens dans une colonie de Cisjordanie, les forces israéliennes sont toujours à la recherche de l'assaillant présumé. Ce dimanche matin, un employé palestinien d'une zone industrielle israélienne située en territoire occupé a ouvert le feu sur trois personnes dans les locaux de la société qui l'employait. Deux d'entre elles ont succombé. L'auteur de l'attaque a réussi à prendre la fuite. Et depuis les forces de sécurité se sont lancées à sa poursuite.


Avec notre correspondant à Jérusalem, Guilhem Delteil

Avant le lever du jour ce lundi, les forces israéliennes ont mené un raid dans le village d'origine de l'assaillant présumé, arrêtant 19 personnes. Parmi elles, le frère et la soeur d'Ashraf Walid Suleiman Na’alowa. Cette dernière a été relâchée après avoir été interrogée, le frère est lui toujours en détention.

Depuis dimanche matin, les forces israéliennes - l'armée mais aussi la sécurité intérieure et la police des frontières - recherchent activement ce jeune homme de 23 ans originaire de la région de Tulkarem, dans le nord de la Cisjordanie. Pour l'instant, leurs efforts sont restés vains, mais l'armée affirme qu'elle poursuivra ce travail tant que celui qu'elle qualifie de « terroriste » n'aura pas été arrêté.

Des renforts de troupes, tant pour les activités opérationnelles que dans le domaine du renseignement, ont été envoyés sur place. Le Premier ministre, Benyamin Netanyahu, promet lui aussi de retrouver le « meurtrier méprisable ».

L'armée estime que le jeune homme était un « loup solitaire », qu'il a agit seul, sans le soutien d'un groupe organisé. Elle a également ouvert une enquête pour savoir comment il avait pu faire entrer une arme à feu sur le site industriel et pourrait revoir ses procédures sécuritaires à l'entrée de ces zones d'activité employant de nombreux Palestiniens.

Chronologie et chiffres clés