rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Iran

Publié le • Modifié le

Iran: des manifestants s'en prennent à une école théologique

media
Le président Hassan Rohani fait face, depuis plusieurs semaines, à la colère des Iraniens qui manifestent contre la cherté de la vie et qui craignent les nouvelles sanctions économiques américaines. REUTERS/Lisi Niesner

Alors que des manifestations sporadiques ont touché plusieurs villes du pays, rassemblant à chaque fois quelques centaines de personnes qui protestaient contre la dégradation de la situation économique et la cherté de la vie, une école théologique a été attaquée par des manifestants dans une petite ville non loin de Téhéran.


Avec notre correspondant à Téhéran, Siavosh Ghazi

Selon le directeur de l'école théologique, quelque cinq cents personnes ont attaqué, après le coucher du soleil, le bâtiment et ont cassé des vitres à coups de pierres. Ils ont également lancé des slogans hostiles aux religieux.
L'attaque a eu lieu à Eshtehard, une ville de 30 000 habitants, située à 100 kilomètres à l'ouest de Téhéran.

Selon le même responsable, les forces de l'ordre ont dispersé les manifestants, dont certains ont été arrêtés. La police a également lancé une opération pour arrêter d'autres assaillants.

Ces manifestations protestent contre la dégradation économique et prennent une tournure politique contre le pouvoir. Mais elles sont d'une ampleur moins importante que celles de janvier qui avaient touché des dizaines de villes faisant une vingtaine de morts.

La situation économique s'est fortement dégradé ces derniers mois après le retrait des Etats-Unis de l'accord nucléaire et le retour annoncé des sanctions américaines qui visent à étrangler économiquement le pays.

La chute du rial iranien a provoqué une forte augmentation des prix de tous les produits, notamment de consommation courante. Ce qui touche de plein fouet la vie de tous les jours des Iraniens.

L'arrivée de la première vague des sanctions américaines d'ici deux jours inquiètent les Iraniens qui craignent une dégradation encore plus forte de la situation économique.

Chronologie et chiffres clés