rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Israël Gaza

Publié le • Modifié le

Israël: négociations en cours avec le Hamas, Netanyahu annule un déplacement

media
Ces ballons emplis de matières inflammables envoyés depuis Gaza sur le territoire israélien sont dans le collimateur des autorités israéliennes, le 4 juin 2018. REUTERS/Ibraheem Abu Mustafa

Le territoire palestinien est à nouveau privé de ses livraisons de carburant qui lui sert à s'alimenter en électricité. Israël a décidé de nouveau de limiter l'activité du point de passage de Kerem Shalom en direction de Gaza. Et le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou a annulé son voyage en Colombie car des négociations seraient en cours avec le Hamas.


avec notre correspondant à Jérusalem, Michel Paul

Dans l’entourage du Premier ministre israélien on se contente d'affirmer que le voyage de Benyamin Netanyahu en Colombie a été annulé en raison de la situation sécuritaire dans le sud du pays.

Une source proche de M. Netanyahu précise que la décision serait liée à un accord imminent entre Israël et le Hamas sur une trêve de longue durée. Ce cessez-le-feu serait négocié par l’intermédiaire de l’Egypte et des Nations unies. Il comprendrait dans un premier stade la levée de toutes les restrictions imposées par Israël au point de passage de Kerem Shalom. Et simultanément l’arrêt de l’utilisation par les Palestiniens de cerf-volants et de ballons incendiaires.

A l’heure actuelle les négociations achopperaient sur la délicate question de la restitution par le Hamas des corps de soldats israéliens tuées pendant l’offensive de l’été 2014.

Hier mercredi, le ministre israélien de la Défense Avigdor Lieberman a ordonné une série de mesures supplémentaires pour faire pression sur le Hamas à la suite de la recrudescence des lancers de ballons incendiaires. Il a de nouveau interdit l’entrée de carburant et de gaz dans la bande de Gaza.

à (re)lire: Gaza: l'importation de fioul et de gaz autorisée, mais le compte n'y est pas

Chronologie et chiffres clés