rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Humanitaire Territoires Palestiniens Gaza Israël

Publié le • Modifié le

Gaza: la marine israélienne arraisonne un bateau humanitaire

media
Des navires de la marine israélienne font des manoeuvres dans le port militaire d'Ashdod, au sud d'Israël, le 29 juillet 2018. Jack GUEZ / AFP

Ce dimanche 29 juillet, la marine israélienne a arraisonné un bateau au large de Gaza dont l'objectif était de dénoncer le blocus maritime et terrestre imposée par l'État hébreu à l’enclave palestinienne depuis plus d’une décennie. Le bateau, parti de Norvège, voulait atteindre le port d’Ashdod avec, à bord, des médicaments et du matériel médical, selon l’équipage.


Selon l’armée israélienne, le bateau venait d’Europe « pour violer le blocus naval légal imposé à la bande de Gaza ». Israël, qui a mené trois guerres dans cette enclave palestinienne contrôlée par les islamistes du Hamas depuis 2008, affirme que le blocus est nécessaire pour empêcher les groupes d'activistes palestiniens de se procurer des armes ou du matériel pouvant être utilisé à des fins militaires.

Le bateau arraisonné, « Al-Awda » (« Retour », en arabe) battait pavillon norvégien avec 22 personnes à bord, selon les militants de la Coalition de la flottille de la liberté qui a organisé l'opération, qui compte d’autres embarcations. Selon elle, un autre bateau appelé « Freedom », parti lui de Suède, doit arriver d’ici mardi 31 juillet au large des côtes de Gaza.

Claude Léostic, coordinatrice en France de la Coalition, explique que ce bateau « est porteur d’un message d’espoir », mais « il a aussi une volonté d’aider concrètement » les Gazaouis.

TEMOIGNAGE
Notre bateau, bien évidemment, est porteur d’un message d’espoir énorme pour ce peuple assiégé que sont les Palestiniens de Gaza, mais il a aussi une volonté d’aider concrètement cette population qui souffre de conditions sanitaires et médicales dramatiques. Nous avions à bord des médicaments - nous avons toujours à bord des médicaments -, plus de 120 caisses de médicaments et de matériel médical, que nous devions remettre aux hôpitaux de Gaza. Ce matériel évidemment était particulièrement nécessaire. Donc nous espérons que d’autres bateaux passeront et pourront aussi amener ce matériel. Donc pour nous, le message est double : c’est cette solidarité internationale des peuples, envers un peuple assiégé, un peuple opprimé ; et puis l’aide concrète que nous pouvons lui apporter, notamment en aidant les hôpitaux et les médecins qui n’en peuvent plus de faire face aux blessures et aux amputations etc. dues à la répression israélienne contre les manifestants pacifiques de Gaza.
Claude Léostic, coordinatrice en France de la Coalition de la flottille de la liberté pour Gaza, explique la mission du bateau 30/07/2018 - par Victor Zammit Écouter

Chronologie et chiffres clés