rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Iran Femmes Droits des femmes

Publié le • Modifié le

Iran: tollé après l'arrestation de jeunes filles pour des vidéos de danse

media
Une femme iranienne porte le voile, à Téhéran, le 7 février 2018. Selon la loi islamique en vigueur en Iran, une femme n'a pas le droit de montrer ses cheveux ou les formes de son corps, mais aussi de danser en public. ATTA KENARE / AFP

En Iran, plusieurs jeunes filles ont été arrêtées pour avoir diffusé sur Instagram les vidéos de leurs danses. Leurs déclarations ou aveux ont été diffusés par la télévision d'Etat, entraînant une controverse dans le pays.


Avec notre correspondant à Téhéran, Siavosh Ghazi

Selon les médias iraniens, les jeunes filles ont été arrêtées pour avoir diffusé sur le réseau social Instagram les vidéos de leurs danses dans leur chambre à coucher ou leur maison. Dans l'émission diffusée par la télévision d'Etat, on ne voit pas les visages des jeunes filles, mais elles disent regretter leurs gestes.

La plus célèbre est une jeune fille de 18 ans qui a fait le buzz avec ses vidéos de danse sensuelle, où on voit non seulement ses cheveux, mais aussi son ventre. Sa page Instagram compte 600 000 abonnés. Depuis trois ans, elle a publié sur son compte des centaines de vidéos de danse sur des musiques iraniennes ou occidentales.

Critiques des réformateurs

Selon la loi islamique en vigueur en Iran, une femme n'a pas le droit de montrer ses cheveux ou les formes de son corps, mais aussi de danser en public. L'arrestation de ces jeunes filles et l'émission diffusée par la télévision d'Etat, où des experts expliquent que les jeunes ne doivent pas tomber dans le piège des réseaux sociaux, a provoqué les critiques des responsables réformateurs.

Plus de 40 millions d'Iraniens, sur une population de 80 millions d'habitants, utilisent les réseaux sociaux. Le pouvoir a déjà interdit Facebook, Twitter, mais aussi le réseau Telegram pour contrer leur influence de plus en plus grande, en particulier sur les jeunes.

Chronologie et chiffres clés