rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Qatar Emirats Arabes Unis Arabie saoudite Bahreïn Egypte Justice internationale ONU

Publié le • Modifié le

Le Qatar porte son différend avec les Emirats Arabes Unis devant la CIJ

media
Le Qatar demande à la Cour internationale de Justice (CIJ) «de suspendre et d'abroger immédiatement les mesures discriminatoires actuellement en vigueur», «de condamner publiquement la discrimination raciale à l'égard» des Qataris. Corbis via Getty Images

La Cour Internationale de Justice va examiner à partir de ce mercredi 27 juin une plainte déposée par le Qatar contre les Emirats Arabes Unis. Doha accuse son voisin de violations des droits de l'homme après l'embargo appliqué par les Emirats mais aussi l'Arabie saoudite, Bahrein et l'Egypte, depuis un an.


Le 5 juin 2017, quatre pays dont les Emirats Arabes Unis décident d'isoler le Qatar, accusé de financer le terrorisme, ce que Doha dément. Conséquence : les frontières ferment, des milliers de Qatariens se retrouvent bloqués hors de chez eux, des familles sont séparées. Le Qatar accuse les Emirats de bafouer les droits de ses ressortissants sur son territoire.

Il réclame à la Cour Internationale de Justice de mettre fin à ces discriminations et exige des réparations financières. De leur côté, les Emirats, mais aussi l'Arabie saoudite, deux pays à l'origine de l'embargo, viennent d'annoncer qu'ils feraient également appel à la Cour Internationale de Justice. Ils accusent le Qatar d'avoir violé leurs espaces aériens.

Cette crise dure depuis plus d'un an et elle n'a toujours pas été résolue diplomatiquement. La Cour internationale de Justice, la plus haute instance judiciaire des Nations unies, est donc sollicitée. Mais si elle peut juger des différends entre Etats, elle ne dispose pas de moyens coercitifs pour faire appliquer ses décisions.
 

Chronologie et chiffres clés