rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Numérique: la France débutera le prélèvement de la taxe Gafa dès le 1er janvier 2019 (Le Maire)
  • Une armée du Kosovo est «irréversible», selon le président kosovar Hashim Thaci avant une réunion du Conseil de sécurité de l'ONU
  • Brexit: accord entre la Suisse et la Grande-Bretagne sur le maintien des règles en vigueur dans le transport aérien
  • Football : l'Olympique lyonnais (France) affrontera le FC Barcelone (Espagne) en huitièmes de finale de la Ligue des champions
  • Football : le Paris Saint-Germain (France) affrontera Manchester United (Angleterre) en huitièmes de finale de la Ligue des champions
  • Gilets jaunes: Macron organise mardi une réunion à l'Elysée sur le grand débat
  • Industrie automoblie: le conseil d'administration de Nissan échoue à nommer un successeur à Carlos Ghosn (communiqué)
  • Sécurité routière: le nombre de morts sur les routes en recul de 1,8% en novembre (officiel)
  • Attentat de Strasbourg: un proche du tueur présenté à un juge d'instruction (parquet de Paris)
  • Yémen: le cessez-le-feu entre officiellement en vigueur mardi à Hodeïda (responsable ONU)
  • France-social: la SNCF versera des primes exceptionnelles à près de 100 000 salariés (Pepy)

Israël Territoires Palestiniens Gaza

Publié le • Modifié le

Violences à Gaza: l'ONU adopte un texte condamnant Israël

media
Frontière Gaza-Israël, avril 2018: à droite de l'image on voit les tentes des manifestants gazaouis qui réclament le droit au retour sur leurs terres dans le cadre de la «Marche du retour». REUTERS/Ibraheem Abu Mustafa

L'assemblée générale de l'ONU a adopté hier une résolution qui condamne Israël pour les violences qui secouent la bande de Gaza. Elles ont fait plus de 120 morts et des milliers de blessés par balles depuis le mois de mars. Les Américains ont tenté, à leur tour, de faire adopter un paragraphe qui rejetait -au contraire- toute la faute sur le Hamas. Une initiative rejetée par les Etats membres... Ce vote restera cependant largement symbolique.


avec notre correspondante à New York, Marie Bourreau

Avec ce texte, la communauté internationale condamne Israël pour son usage disproportionné et indiscriminé de la force dans la bande de Gaza et demande au secrétaire général Antonio Guterres de faire des recommandations sous soixante jours pour un mécanisme de protection du peuple palestinien. Une proposition qui a toutefois peu de chance d'aboutir...

Ce vote était surtout symbolique pour exposer les dynamiques alors que les Etats-Unis mettent une pression phénoménale sur les Etats membres pour protéger leur allié israélien. Les diplomates se sont d'ailleurs montrés surpris du score très honorable des Palestiniens qui ont recueilli 120 voix positives, 45 absentions et 8 voix contre.

Reconnaître la primauté du droit international et humanitaire

De leur propre aveu, le texte était pourtant imparfait et ne faisait pas mention du Hamas qui a lancé -lui aussi-une soixantaine de roquettes sur Israël. Ce qui explique les divisions côté européen avec 12 pays qui ont voté pour -dont la France- et 16 qui se sont abstenus.

Mais plus de deux mois après le début des violences, la communauté internationale ne pouvait plus rester silencieuse et l'enjeu dépassait le traditionnel clivage politique sur la question israélo-palestinienne. Il s'agissait surtout là de reconnaître la primauté du droit international et humanitaire.

Chronologie et chiffres clés