rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Arabie saoudite Emirats Arabes Unis Mohammed ben Salman

Publié le • Modifié le

Riyad et Abou Dhabi renforcent leurs relations

media
Le Saoudien Mohammed ben Salman (g) et l'Emirien Mohammed ben Zayed, à Jeddah, le 6 juin 2018. Bandar Algaloud/Courtesy of Saudi Royal Court/Handout via REUTER

L'Arabie saoudite et les Emirats Arabes Unis ont tenu mercredi soir à Jeddah la première réunion de leur tout nouveau « Conseil de coordination », marquant le rapprochement entre les deux plus grandes économies arabes. Mais pas seulement.


Mohammed ben Salman, prince héritier d'Arabie saoudite, et Mohammed ben Zayed, prince héritier d'Abou Dhabi, se sont réunis sur les bords de la mer Rouge pour intensifier les relations déjà étroites entre leurs deux pays.

Leur rencontre a abouti à la création du Conseil de coordination saoudo-émirien pour des projets dans les domaines de l'économie, de la défense ou encore de l'éducation. Le communiqué officiel mentionne un fonds commun dédié à l'énergie nucléaire, des investissements conjoints dans le pétrole et l'agriculture ou encore une initiative pour la sécurité alimentaire.

Aucun détail sur les aspects militaires et sécuritaires de cette alliance n'a en revanche été donné. Or l'Arabie saoudite et les Emirats Arabes Unis sont aujourd'hui les deux principaux belligérants au sein de la coalition arabe qui se bat au Yémen. Ce sont aussi les principaux acteurs du boycott du Qatar qui dure depuis plus d'un an pour punir l'émirat qui n'a pas voulu s'aligner sur les positions de ses voisins dans les différentes crises régionales.

Ce tout nouveau Conseil de coordination apparaît ainsi au moment où la crise avec le Qatar affaiblit le Conseil de coopération du Golfe (CCG). Et il illustre une fois de plus la convergence de vue entre le Saoudien Mohammed ben Salman, qui est aussi ministre de la Défense, et l'Emirien Mohammed ben Zayed, également commandant suprême adjoint des forces armés de son pays, le second étant souvent décrit comme le mentor du premier. MBS et MBZ, deux princes héritiers qui ont pour ambition de peser sur le destin de leur région.

→ (RE)LIRE : Qatar, un an de crise dans le Golfe

Chronologie et chiffres clés