rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Territoires Palestiniens Malaisie

Publié le • Modifié le

Un professeur palestinien membre du Hamas assassiné en Malaisie

media
Un policier malaisien sur le lieu de l'assassinat d'un professeur palestinien membre du Hamas, à Kuala Lumpur, le 21 avril 2018. REUTERS/Stringer

Fadi el-Batch, chercheur dans le domaine de l'énergie, a été tué en pleine rue à Kuala Lumpur alors qu'il se rendait à une mosquée pour la prière de l'aube. La famille du professeur a immédiatement accusé le Mossad, le service de renseignement israélien.


Deux hommes armés à moto ont tiré dix balles, dont quatre ont atteint le professeur palestinien, le tuant sur le coup. Des images de vidéosurveillance montrent les deux assaillants attendant durant 20 minutes devant le domicile du professeur palestinien, avant de l’abattre en pleine rue.

Le professeur Fadi el-Batch, 35 ans, imam à la mosquée de son quartier, marié et père de trois enfants, était également « un ingénieur électrique et un expert dans la fabrication de roquettes », a affirmé le ministre malaisien de l'Intérieur Ahmad Zahid Hamidi, cité par l'agence de presse officielle Bernama. « Il était probablement devenu un élément gênant pour un pays hostile à la Palestine », a-t-il ajouté, précisant que le professeur devait se rendre samedi en Turquie pour participer à une conférence internationale.

La famille de la victime accuse Israël

La famille du jeune chercheur installé en Malaisie depuis dix ans accuse l’Etat Hébreux. Pour elle, il n’y a aucun doute que le Mossad israélien est derrière cet assassinat.

La priorité désormais est d’identifier les suspects avant qu’ils ne quittent le pays, insiste la famille. Selon le ministre malaisien de l'Intérieur Ahmad Zahid Hamidi, cité par l'agence de presse officielle Bernama, la police fera appel à Interpol pour retrouver les suspects, probablement de nationalités européennes.

Dans le passé, Israël, qui considère le Hamas comme un mouvement terroriste, a été accusé d'avoir tué à l'étranger plusieurs membres de cette organisation. Mais pour le moment, l'organisation palestinienne, qui s’est exprimée brièvement dans un communiqué, ne pointe aucune responsabilité.

Chronologie et chiffres clés