rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Syrie Hezbollah Iran

Publié le • Modifié le

Syrie: les alliés de Damas se préparent à des frappes américaines

media
Les drapeaux syrien et du Hezbollah flottent sur un véhicule militaire dans la région dite du Qalamoun occidental, en Syrie, le 28 août 2017. REUTERS/Omar Sanadiki

L'armée syrienne et ses alliés ont évacué des aéroports et des bases militaires dans le pays, de même que les bâtiments du ministère de la Défense et de l'état-major à Damas, en prévision de possibles frappes américaines.


Avec notre correspondant à Beyrouth, Paul Khalifeh

En prévision de frappes américaines, le Hezbollah a redéployé ces dernières 48 heures ses troupes qui opèrent dans ce pays depuis 2013 aux côtés de l'armée syrienne, ont indiqué à RFI des sources libanaises en Syrie.

Le Hezbollah disposerait dans le pays de 5 000 à 8 000 combattants. Ils sont présents autour de Damas, y compris dans la Ghouta orientale, à Alep, à Kuneitra, près du Golan occupé par Israël, et dans la province orientale de Deir Ezzor. Le parti chiite a évacué ses bases et procédé à une vaste opération de camouflage de ses pièces d'artillerie et des lance-roquettes multitubes, selon les mêmes sources.

Le Hezbollah et les Gardiens de la Révolution iranienne ont également évacué leurs positions dans les aérodromes militaires d'al-Chaayrate et de T4, dans la province centrale de Homs, où ils déployaient une escadrille de drones. Ce dernier aéroport avait été pris pour cible le 9 avril par des tirs de missiles qui ont tué plusieurs soldats iraniens. Damas et Moscou ont accusé Israël d'être à l'origine de ce raid.

Le Hezbollah a participé à la plupart des grandes batailles en Syrie ces quatre dernières années. Il aurait perdu dans ce pays quelque 2 000 combattants en plus de 5 000 blessés.

Chronologie et chiffres clés