rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Syrie Iran Afghanistan

Publié le • Modifié le

Syrie: l'Iran soutien indéfectible de Damas

media
Des soldats iraniens portent les corps de volontaires morts en Syrie (février 2016) à Téhéran. ATTA KENARE / AFP

L'Iran est le principal soutien régional de la Syrie depuis le début du conflit, il y a sept ans révolus, et apporte au régime du président Bachar al-Assad un soutien politique, financier et militaire.


Avec notre correspondant à Téhéran, Siavosh Ghazi

Les autorités iraniennes ont toujours affirmé que des « conseillers militaires » mais aussi des « volontaires » iraniens mais aussi afghans et pakistanais étaient envoyés en Syrie pour épauler l'armée syrienne contre les groupes jihadistes mais aussi les rebelles.

Aucun chiffre n'a été donné sur le nombre de ces conseillers et volontaires présents sur le sol syrien. En revanche, début janvier, un responsable afghan, cité par les médias iraniens, a affirmé que plus de 2.000 volontaires afghans de la division des Fatemiyoun [ou brigade des Fatimides] -composée de recrues afghanes- ont été tués et 8.000 autres blessés ces dernières années en Syrie. La télévision iranienne montre régulièrement les images des obsèques de volontaires iraniens ou afghans morts dans ce pays.

Face aux critiques des Occidentaux, Téhéran soutient que les conseillers militaires et les volontaires sont présents en Syrie à l'invitation du gouvernement syrien. Ces derniers mois, plusieurs responsables iraniens ont affirmé que la guerre et le soutien de l'Iran allait continuer jusqu'à la destruction de tous les groupes armés qui combattent le régime syrien.

Pour bien montrer l'engagement de l'Iran, le président Hassan Rohani a affirmé début mars au chef de la diplomatie française, Jean-Yves Le Drian, en visite à Téhéran que la seule solution pour régler la crise syrienne est de renforcer le gouvernement de Damas.

à (re)lire: A Téhéran, Jean-Yves Le Drian se heurte à l'intransigeance des Iraniens

Chronologie et chiffres clés