rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Un juge brésilien ordonne l'arrestation de Cesare Battisti pour l'extrader vers l'Italie (agence de presse officielle)
  • Strasbourg: Macron remercie «l'ensemble des services mobilisés» dans la traque de l'auteur de l'attentat
  • Cessez-le-feu au Yémen: «La paix est possible», estime Pompeo
  • Foot: la Fédération ivoirienne a saisi le Tribunal arbitral du sport contre la décision de la CAF de confier la CAN 2021 au Cameroun
  • Le parlement irlandais vote pour la légalisation de l'avortement

Yémen Terrorisme EI al-Qaïda

Publié le • Modifié le

Yémen: un attentat-suicide de l'EI à Aden cause la mort de six personnes

media
L'attentat perpétré mardi 13 mars 2018 à Aden, au Yémen, a causé la mort de 6 personnes. REUTERS/Fawaz Salman

Six personnes, dont un enfant, ont été tuées et trente autres blessées, dont des passants, dans un attentat-suicide perpétré ce mardi 13 mars et revendiqué par le groupe Etat islamique à Aden, dans le sud du Yémen.


C'est un centre d'approvisionnement en produits alimentaires d'une force de sécurité appelée « Cordon de sécurité », soutenue par les Emirats arabes unis, qui a été visé. L'organisation Etat islamique a revendiqué l'attentat par le biais de son agence de propagande Amaq. Il s'agit d'un attentat-suicide commis par un kamikaze du nom de Hamza al-Muhajir. Le centre de cette force de sécurité est situé dans la zone d'al-Darine à al-Mansourah, l'un des grands quartiers du nord d'Aden. Le bâtiment et de nombreux véhicules ont subi d'importants dégâts.

Dans la région d'Aden, plusieurs forces se combattent : les partisans du président Mansour Hadi, soutenus par l'Arabie saoudite et les Emirats arabes unis notamment, les rebelles houthis et leurs alliés, les partisans d'une sécession du sud du Yémen et enfin les alliés d'al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa).

Le 24 février dernier, cinq personnes, dont un enfant, avaient été tuées et 31 personnes blessées dans un double attentat-suicide perpétré contre l'unité de lutte antiterroriste dans cette même ville d'Aden. L'attaque avait aussi été revendiquée par le groupe EI. L'unité visée faisait partie des forces fidèles au président yéménite Abd Rabbo Mansour Hadi.

Chronologie et chiffres clés