rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Syrie

Publié le • Modifié le

Syrie: le régime consolide son avancée dans la Ghouta

media
Ghouta orientale, le 10 mars 2018. Sana/Handout via REUTERS

L’offensive de l’armée syrienne se poursuit dans la Ghouta orientale de Damas, où le nombre de civils tués depuis le 18 février a dépassé samedi les 1000, selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme. Parmi les victimes, figurent 215 enfants, indique l’ONG basée en Grande-Bretagne. Samedi, 8 personnes au moins ont trouvé la mort, et 17 autres ont été retirées des décombres dans la ville de Douma. Les combats se sont poursuivis samedi sur tous les fronts de la Ghouta.


Avec notre correspondant à BeyrouthPaul Khalifeh

L’armée syrienne et ses alliés sont parvenus à isoler samedi la plus grande ville de la Ghouta, Douma, du reste de l’enclave assiégée et désormais divisée en trois zones.

Le nord, où se trouve Douma, à 12 kilomètres de Damas, est sous le contrôle des salafistes de Jaych al-Islam. Les radicaux de Faylaq al-Rahman sont les plus puissants dans la partie sud, où ils combattent avec Hayaat Tahirir al-Cham, l’ex-branche d’al-Qaïda en Syrie. La principale ville dans ce secteur est Arbin. Enfin, Harasta et Jobar, à la périphérie est de la capitale.

Les secteurs contrôlés par les rebelles et les jihadistes s’étendent sur moins de 50 kilomètres carrés et leur morcellement réduit la capacité de manœuvre des combattants anti-gouvernementaux face à l’armée syrienne, appuyée par l’aviation russe.

Selon des sources russes, des négociations sont en cours avec Jaych al-Islam pour l’évacuation d’un nouveau groupe de jihadistes et de leurs familles. Ces discussions ne sont pas du goût de Faylaq al-Rahman, qui a publié, samedi, un communiqué critiquant les actions qui « affaiblissent le moral de la population ».


L'armée turque à moins de 2 km d'Afrin

Dans le nord de la Syrie, les Kurdes sont en difficulté face à l’armée turque et à ses supplétifs syriens. Les forces turques se trouvent désormais à moins de deux kilomètres de Afrin, au nord-est de la ville, où les bombardements aériens et à l’artillerie se poursuivent sans relâche.

De violents combats se déroulent aussi sur d’autres fronts, où l’armée turque et ses auxiliaires syriens tentent d’avancer pour encercler totalement le bastion kurde. Samedi, ils ont pris une colline surplombant la partie orientale d'Afrin, et contrôlent désormais 60% de l’enclave, selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme.

Lancée le 20 janvier, l’offensive contre Afrin a déjà fait un millier de morts, dont 200 civils et 42 soldats turcs.
P.K

Chronologie et chiffres clés