rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Arabie saoudite Egypte Jordanie

Publié le • Modifié le

L'Arabie saoudite et l'Egypte lancent de grands investissements dans le Sinaï

media
Le prince héritier saoudien Mohammed ben Salman et le président égyptien Abdel Fattah al-Sisi en visite au Canal de Suez le 5 mars 2018. The Egyptian Presidency/Handout via REUTERS

L'Egypte et l'Arabie saoudite ont annoncé la création d'un fond de dix milliards de dollars qui seront investis dans la péninsule du Sinaï. L'annonce a été faite au cours de la visite en Egypte du prince saoudien Mohammed ben Salman dont c'est le premier voyage à l'étranger depuis qu'il est devenu prince héritier. Il doit se rendre ensuite au Royaume-Uni et aux Etats-Unis.


Avec notre correspondant au Caire, Alexandre Buccianti

Le fond est destiné à développer 1000 kilomètres carrés du Sinaï dans le cadre du projet Neom lancé par le prince Mohamad ben Salman en octobre. Un projet pharaonique consistant à créer une zone économique transnationale entre le nord-ouest de l'Arabie, Akaba en Jordanie et le Sinaï en Egypte.

La zone fonctionnera indépendamment des législations locales en matière judiciaire et financière. Une sorte de « Dubaï bis » sur la mer Rouge.

Un des premiers objectifs est de développer un tourisme de croisière entre les cités balnéaires égyptiennes, jordaniennes et celle qui doit être construite en Arabie.

Un projet dont les investissements sont estimés à 500 milliards de dollars, principalement financés par l'Arabie. La participation égyptienne et jordanienne consistera principalement en terrains et main d'œuvre. Le projet Neom vise à préparer la région à une économie post-pétrole à l'horizon de 2030.

Chronologie et chiffres clés