rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Jordanie Terrorisme Irak Syrie

Publié le • Modifié le

Jordanie: un projet terroriste déjoué

media
Des individus, suspectés d’activités terroristes, faisaient passer des armes, mais aussi de la drogue d'un côté à l'autre de la frontière jordanienne au moyen notamment d’un ancien oléoduc (photo d'illustration). Flickr/nibaq

En Jordanie, les autorités ont annoncé vendredi 16 février avoir déjoué un projet terroriste. Elles ont découvert un réseau de tunnels à la frontière entre la Jordanie, la Syrie et l'Irak. Ces passages auraient permis à des terroristes et des contrebandiers de s'infiltrer dans le petit royaume jordanien.


Avec notre correspondant à Amman, Jérôme Boruszewski

Des individus, suspectés d’activités terroristes, faisaient passer des armes, mais aussi de la drogue, d'un côté à l'autre de la frontière jordanienne, au moyen notamment d’un ancien oléoduc, enterré dans le sol. Mais pas que. Ces personnes avaient aussi creusé des galeries nouvelles.

Elles occupaient une maison proche des frontières entre la Jordanie, la Syrie et l'Irak pour organiser leur trafic. Les services secrets militaires jordaniens ont ordonné la destruction de ces tunnels, afin qu'ils ne puissent plus être réutilisés. Ils n'ont pas précisé si des suspects ont été arrêtés.

D'autres projets terroristes déjoués les mois précédents

Ce n'est pas la première fois que les services de renseignements jordaniens déjouent des projets terroristes. En novembre 2017, dix-sept personnes avaient été interpellées. D’après les autorités jordaniennes, elles étaient en lien avec le groupe Etat islamique et projetaient des attentats dans des centres commerciaux de Jordanie et contre des personnalités religieuses modérées du pays.

La police avait saisi à cette occasion des armes et des explosifs. Cette cellule terroriste cherchait également à financer ses projets par des activités de grand banditisme (braquages et vols de voiture notamment).

Plusieurs membres d'al-Qaïda et d'autres groupes terroristes purgent actuellement de longues peines de prison sur le territoire jordanien.

Chronologie et chiffres clés