rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Arabie saoudite Tourisme Corruption

Publié le • Modifié le

Arabie saoudite: le Ritz-Carlton rouvre après avoir servi de prison dorée

media
L'hôtel Ritz-Carlton dans le quartier diplomatique de Riyad, le 5 novembre 2017. REUTERS/Faisal Al Nasser

C'est ce dimanche 11 février que le Ritz-Carlton rouvre ses portes à Riyad en Arabie saoudite. L'hôtel de luxe avait servi de prison dorée à des dizaines de princes et hommes politiques arrêtés pour soupçons de corruption.


Près de 500 chambres et suites, une décoration chargée, l'hôtel Ritz-Carlton de Riyad est un de ces établissements de luxe prisés par une clientèle aisée. Il est possible, à nouveau, de séjourner dans ce palace fermé au public depuis trois mois.

Le 4 novembre dernier, des dizaines de princes, hommes d'affaires, politiques sont arrêtés lors d'une purge sans précédent. Ils sont soupçonnés de corruption. Le nouvel homme fort d'Arabie saoudite, le prince héritier Mohammed ben Salman veut apparemment faire le ménage dans le royaume.

Ces personnalités, plus riches les unes que les autres, sont emmenées et détenues au Ritz-Carlton qui se transforme en prison dorée.

On sait peu de choses de ce qu'il s'est passé entre ses murs durant trois mois. Mais dans un récent entretien à Reuters, le milliardaire Al Walid ben Talal affirmait avoir passé du bon temps à l'hôtel, niant les rumeurs selon lesquelles il aurait été torturé. Après un arrangement financier avec les autorités, il a été libéré comme les autres détenus de l'hôtel Ritz-Carlton.

Chronologie et chiffres clés