rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Davos: Trump rencontrera May, Netanyahu, Kagame (Maison Blanche)
  • Maduro se dit prêt à se présenter à sa réélection à la présidentielle au Venezuela
  • Trump va appeler Erdogan pour évoquer l'offensive turque en Syrie (officiel)
  • Offensive turque en Syrie: Macron dit sa «préoccupation» à Erdogan (Elysée)
  • Libre-échange: Trump juge que les négociations sur l'Aléna «avancent bien»
  • France/Corse: Gilles Simeoni, déçu par l'attitude de l'Etat, appelle à "une grande manifestation" (tweet)
  • Venezuela: le gouvernement convoque une élection présidentielle anticipée avant fin avril

Israël Benyamin Netanyahu Corruption

Publié le • Modifié le

Israël: des propos du fils Netanyahu placent le père dans l'embarras

media
Benyamin Netanyahu et son fils (à droite) au mur des Lamentations, le 18 mars 2015. REUTERS/Ronen Zvulun/File Photo

Une fois de plus, c'est le fils du Premier ministre israélien, Yair Netanyahu, qui fait parler de lui. A l'issue d'une soirée bien arrosée il y a plus de deux ans dans des boîtes de Tel Aviv, il a tenu des propos qui ont été enregistrés et diffusés lundi soir sur une chaine de télé israélienne. Une affaire qui fait le buzz dans les médias en Israël et plonge le père du protagoniste dans l'embarras.


Avec notre correspondant à Jérusalem,  Michel Paul

« Eh mec, mon père a refilé au tien 20 milliards de dollars, tu peux bien me passer 400 shekels pour une pute. » C'est la voix de Yair Netanyahu, le fils du Premier ministre israélien enregistré à son insu dans une voiture à l'issue d'une nuit de débauche à Tel Aviv dans plusieurs clubs de striptease.

Netanyahu junior s'adressait au fils du milliardaire Kobi Maimon, principal bénéficiaire d'un accord controversé sur l'exploitation de gaz naturel. Egalement présent dans la voiture, un autre ami de Yair Netanyahu, le chauffeur et deux agents de sécurité.

Des échanges qui remontent à plus de deux ans et qui ont été enregistrés et diffusés par une chaîne de télé israélienne. Yair Netanyahu et ses amis évoquent les milliers de shekels qu'ils ont dépensés pour des danseuses privées ce soir-là.

Et à un moment, il propose d'offrir les faveurs sexuelles de son ancienne petite copine dans le cadre de rencontres tarifées.

Embarras de la droite israélienne. L'opposition proclame que c'est la preuve que l'accord sur le gaz baigne dans la corruption. Pour sa part, Yair Netanyahu a présenté ses excuses : « j'avais trop bu », affirme-t-il. Son père a également volé à sa défense : « Nos enfants ont été élevés dans le respect d'autrui et notamment des femmes. »

Benyamin Netanyahu parle de « manipulation médiatique ».

Chronologie et chiffres clés