rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Israël Territoires Palestiniens Jérusalem

Publié le • Modifié le

Jérusalem: un vote du Parlement israélien complique le partage de la ville

media
Le Parlement israélien, la Knesset. (Photo : Wikimédia)

Le Parlement israélien vient d'adopter une loi visant à compliquer le partage de Jérusalem. La Knesset s'est prononcée tôt ce 2 janvier sur le sujet. Les députés ont relevé le seuil de voix nécessaires pour céder à une « entité étrangère » toute parcelle de la ville.


Il faudra désormais deux tiers des voix au Parlement israélien, la Knesset, soit 80 voix contre 61 auparavant, pour pouvoir céder une parcelle de Jérusalem.

« Nous avons garanti l'unité de la ville », s'est félicité le Foyer juif, le parti ultranationaliste et religieux à l'origine de cette loi et qui appartient à la majorité gouvernementale. De son côté, l'opposition israélienne a déploré un vote qui éloigne un peu plus les perspectives de paix.

Capitale une et indivisible

Le texte vise à empêcher un peu plus la division de Jérusalem alors que sa partie orientale est revendiquée par les Palestiniens comme capitale de leur futur Etat. Israël occupe Jérusalem-Est depuis 1967 et l'a annexé par la suite. Mais cette annexion n'a jamais été reconnue par la communauté internationale.

Les Israéliens considèrent Jérusalem comme leur capitale une et indivisible. A ce jour, aucun pays ne la reconnaissait comme telle. Mais les Etats-Unis de Donald Trump ont changé la donne, le 6 décembre dernier, en reconnaissant la ville comme capitale israélienne. Cette décision a provoqué des condamnations dans le monde entier et la colère des Palestiniens.

Chronologie et chiffres clés