rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Un juge brésilien ordonne l'arrestation de Cesare Battisti pour l'extrader vers l'Italie (agence de presse officielle)
  • Strasbourg: Macron remercie «l'ensemble des services mobilisés» dans la traque de l'auteur de l'attentat

Yémen Santé et Médecine ONG ONU OMS

Publié le • Modifié le

Yémen: l'épidémie de choléra progresse dans le pays

media
Selon l'OMS, 2200 personnes sont mortes du choléra entre avril et novembre 2017 au Yémen. Mohammed HUWAIS / AFP

Un million de cas de choléra sont suspectés au Yémen. Ce chiffre est avancé ce jeudi 21 décembre par le Comité international de la Croix-Rouge. Une épidémie « qui amplifie les souffrances du pays pris dans une guerre brutale » selon les mots du CICR. Le Yémen était déjà l'un des pays les plus pauvres au monde lorsqu'une coalition commandée par l'Arabie saoudite est entrée en guerre dans ce pays en mars 2015, pour y combattre la rébellion chiite des Houthis.


L'épidémie de choléra progresse au Yémen. Les organisations non gouvernementales et les agences des Nations unies comptabilisent le nombre de contaminations et aussi celui des victimes décédées. La maladie a coûté la vie à 2 200 personnes entre avril et novembre dernier, selon l'Organisation mondiale de la Santé.

Le choléra est une infection provoquée par la consommation d'eau souillée. Son apparition et sa propagation au Yémen sont directement liées à la guerre dans ce pays. Depuis mars 2015, la population subit les conséquences des bombardements de l'Arabie saoudite et de ses alliés. Les civils souffrent aussi du blocus imposé par cette même coalition régionale en guerre contre la rébellion chiite des Houthis du Yémen.

La coalition a assuré cette semaine que le port de Hodeida, sur la côte ouest du Yémen, resterait ouvert pour une période de 30 jours pour y faire transiter de l'aide humanitaire ainsi que des cargaisons commerciales de vivres et de carburant, mais dans le même temps les raids aériens se sont intensifiés sur les positions rebelles proches de Hodeida.

Chronologie et chiffres clés