rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Un juge brésilien ordonne l'arrestation de Cesare Battisti pour l'extrader vers l'Italie (agence de presse officielle)
  • Strasbourg: Macron remercie «l'ensemble des services mobilisés» dans la traque de l'auteur de l'attentat
  • Cessez-le-feu au Yémen: «La paix est possible», estime Pompeo

Israël Etats-Unis Ligue Arabe

Publié le • Modifié le

Statut de Jérusalem: la Ligue arabe appelle à reconnaître l'Etat palestinien

media
Réunie en conférence ministérielle extraordinaire, la Ligue arabe appelle la communauté internationale à reconnaître officiellement l’Etat palestinien avec Jérusalem-Est comme capitale, le 9 décembre 2017. REUTERS/Mohamed Abd El Ghany

La Ligue arabe a tenu au Caire samedi 9 décembre au soir une conférence ministérielle extraordinaire pour répondre à la décision du président Donal Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël et d’y transférer l’ambassade américaine. Une décision jugée contraire à la légitimité internationale et condamnée unanimement par les ministres arabes des Affaires étrangères. 


Les chefs de diplomatie arabe ont appelé la communauté internationale à reconnaître officiellement l’Etat palestinien avec Jérusalem-Est comme capitale (partie orientale de la ville annexée depuis 1967 par Israël NDLR), pour contrecarrer la décision américaine, rapporte notre correspondant au Caire, Alexandre Buccianti .

Une commission dont la mission consistera à sensibiliser les Etats à cette mesure a été formée par la Ligue. Aucun ministre arabe, à l’exception du Liban, n’a demandé l’adoption de sanctions politiques ou économiques contre les Etats-Unis. Ils ont toutefois demandé à Washington d’annuler sa décision de transfert de l’ambassade car « elle menace la paix et la stabilité dans la région et dans le monde ».

Les Arabes ont aussi indiqué qu’ils chercheront à obtenir une résolution du Conseil de sécurité affirmant que la décision américaine était contraire à la légitimité internationale. Le Conseil de sécurité de l’ONU s’est réuni en urgence vendredi à New York à la demande de huit pays et les Etats-Unis sont apparus totalement isolés diplomatiquement. Ses alliés traditionnels, le Royaume-Uni et la France, ont condamné la décision de Donald Trump comme n'étant « pas conforme aux résolutions du Conseil de sécurité ».

► à (re)lire: Donald Trump reconnaît Jérusalem comme capitale d'Israël

Le ministre palestinien des Affaires étrangères a, quant à lui, appelé les Arabes à visiter Jérusalem-Est en signe de solidarité même si cela impliquait de passer par les autorités israéliennes.

Chronologie et chiffres clés