rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Syrie/chimique: vote vendredi de l'ONU sur une prolongation d'un mois du mandat des enquêteurs (diplomates)
  • Le maire de Caracas, en fuite du Venezuela, va partir en Espagne (porte-parole)
  • Zimbabwe: la plupart des sections régionales du parti au pouvoir demandent à Mugabe de partir (TV d'Etat)
  • Syrie: 26 morts dans un attentat de l'EI contre des déplacés (OSDH)

Territoires Palestiniens

Publié le • Modifié le

Commémoration de la mort de Yasser Arafat, fondateur du Fatah, à Gaza

media
Marche en mémoire de Yasser Arafat, disparu le 11 novembre 2004, à Gaza ce samedi, à laquelle ont pris part des militants du Fatah aux drapeaux jaunes. Le Fatah et le Hamas ont signé le 12 octobre dernier un accord de réconciliation au Caire. REUTERS/Mohammed Salem

Il y a 13 ans jour pour jour disparaissait l'ancien dirigeant historique palestinien  Yasser Arafat. Ce samedi 11 novembre, des dizaines de milliers de Palestiniens se sont rassemblés  à Gaza pour commémorer cet anniversaire. Il s'agit de la première commémoration officielle de la mort d'Arafat dans l'enclave palestinienne depuis que le Hamas avait évincé par la force le Fatah d'Arafat de la bande de Gaza, il y a dix ans. C'est le signe d'une amélioration des relations entre factions rivales palestiniennes.


avec notre correspondante à Ramallah, Marine Vlahovic

Une foule en liesse, avec des drapeaux jaunes du Fatah, flottant au vent en plein cœur de la ville de Gaza pour commémorer la mort de Yasser Arafat, cela ne s’était pas vu depuis 2008: l’hommage rendu à l’ancien président palestinien à l'époque, avait tourné à l’affrontement entre les militants du Fatah et du Hamas.

Mais la page est tournée et l’heure est à la réconciliation depuis l’accord conclu au Caire, entre les deux frères ennemis palestiniens le 12 octobre dernier.

Jeudi, c’est le Fatah de Mohammed Dahlan, l’ennemi juré du président Mahmoud Abbas, qui avait appelé ses partisans à descendre dans la rue à Gaza, en mémoire de Yasser Arafat. Une cérémonie au cours de laquelle une centaine de familles gazaouies, impliquées dans la guerre civile Fatah-Hamas, ont, elles aussi, signé un accord officiel de réconciliation.

Chronologie et chiffres clés