rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

France Emmanuel Macron Emirats Arabes Unis Défense Terrorisme

Publié le • Modifié le

A Abou Dhabi, Emmanuel Macron vante les «avant-postes de la défense» française

media
Emmanuel Macron en visite sur la frégate «Jean-Bart» stationnée à Abou Dhabi, le 9 novembre 2017. REUTERS/Ludovic Marin/Pool

Le président français Emmanuel Macron s'est rendu ce matin sur la base navale française d'Abou Dhabi. Plusieurs centaines de militaires français y sont positionnés.


Avec notre envoyée spéciale à Abou Dhabi,  Valérie Gas

Les militaires français étaient environ 300 ce matin pour la venue d’Emmanuel Macron. C’est une base particulièrement importante qui est implantée ici à Abou Dhabi, sur trois sites.

Emmanuel Macron est venu sur la base navale où était stationnée ce matin la frégate Jean-Bart, sur laquelle le président de la République est d’ailleurs monté, qu’il a visitée. Il y a aussi une base aérienne et un régiment de cuirassiers positionné dans le pays.

C’est une implantation militaire stratégique pour la France, une base opérationnelle avancée à partir de laquelle peuvent avoir lieu des opérations de soutien aux forces déployées dans le Golfe notamment. Des troupes sont stationnées sur ces sites et c’est la seule implantation militaire permanente de la France hors d’Afrique.

« Une France qui prend ses responsabilités »

Et Emmanuel Macron a bien mis en valeur l’importance de la mission des forces françaises aux Emirats arabes unis lors du discours qu’il a prononcé sur place. « Votre présence ici est le signe d’une France qui prend ses responsabilités, qui tient son rang », a dit le président de la République. « Vous êtes aux avant-postes de notre défense », évoquant bien sûr le terrorisme jihadiste et la victoire à Raqqa, deux ans après les attentats qui ont frappé la France.

« Nous avons gagné à Raqqa et les prochaines semaines et les prochains mois, je le crois profondément, nous permettront de gagner complètement sur le plan militaire dans la zone irako-syrienne  », a dit Emmanuel Macron au deuxième jour de sa visite aux Emirats arabes unis.

« Mais il n’en sera pas terminé pour autant de ce combat », a ajouté le chef de l'Etat. «  Au Golfe, en passant par l'Asie du sud-est et la bande sahélo-saharienne, nombreux sont encore les lieux où ce combat restera un combat aussi militaire.  »

Chronologie et chiffres clés