rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Syrie Terrorisme Bachar el-Assad

Publié le • Modifié le

Syrie: le siège de la police à Damas visé par un triple attentat-suicide

media
Des soldats syriens devant le siège de la police à Damas frappé par un triple attentat suicide le 11 octobre 2017. REUTERS/Omar Sanadiki

Trois kamikazes se sont fait exploser ce mercredi 11 octobre près du quartier général de la police syrienne à Damas. L'attaque a fait au moins cinq morts, dont les trois assaillants, et quatre blessés.


Avec notre correspondant à BeyrouthPaul Khalifeh

Deux des kamikazes ont été démasqués avant de pénétrer à l'intérieur du siège de la police de Damas, dans le centre de la capitale syrienne. Après un échange de tirs avec les gardiens, ils ont fait exploser leurs ceintures piégées à trente mètres de l'entrée principale du bâtiment.

Un troisième kamikaze qui s'était enfui en empruntant des ruelles étroites a été rattrapé. Encerclé, il s'est donné la mort en actionnant une charge piégée. Selon un témoin qui l'a croisé dans sa fuite, le kamikaze était âgé de moins de 20 ans, portait une tenue de sport et avait des écouteurs dans les oreilles. L'attirail parfait pour passer inaperçu.

C'est la deuxième attaque contre un poste de police à Damas en dix jours. L'attentat précédent, revendiqué par le groupe Etat islamique, avait fait 17 morts et des dizaines de blessés dans un commissariat du célèbre quartier d'al-Midane, dans le centre de la capitale.

La recrudescence des attaques montre un changement de tactique des groupes jihadistes, qui perdent du terrain sur tous les fronts face à l'armée syrienne et ses alliés. Mais elle prouve aussi que ces groupes disposent toujours de moyens suffisants pour commettre des attentats à Damas, transformé en véritable forteresse par les services de sécurité syriens.

Chronologie et chiffres clés