rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Transport Russie Irak Aéronautique

Publié le • Modifié le

Les relations aériennes reprennent après 13 ans entre la Russie et l'Irak

media
(Photo d'illustration) Un avion d'Iraqi Airways sur le tarmac de l'aéroport international de Bagdad en août 2014. Amer al-SAADI / AFP

Après une suspension de treize ans, le premier vol direct entre Bagdad et Moscou opéré par Iraqi Airways a atterri dimanche 17 septembre à Moscou sur l'aéroport de Vnoukovo. Une reprise des liaisons aériennes entre la Russie et l'Irak qui augure un rapprochement entre les deux pays.


Avec notre correspondant à Moscou, Jean-Didier Revoin

Deux fois par semaine, une liaison aérienne directe reliera désormais l'Irak à la Russie. C'est l'aboutissement de trois ans de négociations qui mettent un terme à un hiatus de treize ans qui remonte à 2003 et au début de la deuxième guerre du Golfe. L'année suivante, le ministère russe des Transports avait décrété que la sécurité n'était pas garantie dans le ciel irakien et que des pilotes civils n'avaient pas à opérer dans cette zone.

Pour l'expert russe du secteur aérien, Vladimir Karnozov, cette liaison devrait dans un premier temps être utilisée principalement par des personnes qui ont des proches vivant en Russie ou en Irak, des passagers en transit ou encore des hommes d'affaires, étant donné les réserves de pétrole dont dispose l'Irak, souligne le spécialiste dans la presse russe.

De son côté, Rosaviatsia, l'agence russe du transport aérien, se félicite de cette initiative qui ne manquera pas de contribuer au développement des liens économiques entre la Russie et l'Irak.

Mais de manière plus générale, il s'agit pour la Russie d'afficher son soutien aux autorités irakiennes, Moscou profitant ainsi d'étendre son influence au Moyen-Orient, dans le prolongement de son action en Syrie et du processus d'Astana, auquel la Turquie, le Kazakhstan et surtout l'Iran sont associés.

Chronologie et chiffres clés