rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Riyad salue l'accord sur le Yémen et se déclare favorable à une solution politique (officiel)
  • France: Edmond Simeoni, figure de l'autonomisme corse, est décédé à 84 ans (entourage)
  • Social: usines en grève, barrages routiers et manifestations en Belgique pour un meilleur pouvoir d'achat
  • Attaque de Strasbourg: le président Emmanuel Macron se rend sur place vendredi après-midi (Elysée)
  • L'Otan indique vouloir «réexaminer» son engagement au Kosovo à cause de sa nouvelle armée (Stoltenberg)
  • Armée au Kosovo: la Serbie restera «sur le chemin de la paix» (Premier ministre)
  • Strasbourg: le marché de Noël rouvre en présence de Christophe Castaner, le ministre de l'Intérieur
  • La Chine indique vouloir suspendre les surtaxes douanières sur les voitures importées des Etats-Unis (officiel)
  • Japon: dix facultés de médecine ont falsifié les résultats au concours d'entrée, indique le ministère de l'Education
  • Kosovo: le Parlement vote la création d'une force armée (AFP)
  • Attaque de Strasbourg: sept personnes en garde à vue, dont deux nouvelles la nuit dernière (procureur de Paris)
  • Côte d'Ivoire: l'opposant Henri Konan Bédié évoque une alliance avec l'ex-président Gbagbo
  • Manifestation des «gilets jaunes»: pour l'«acte V» à Paris, un dispositif «semblable» à celui de samedi dernier (préfet de police)
  • Chine: le premier réacteur nucléaire EPR dans le monde entre en service commercial

Arabie saoudite Qatar

Publié le • Modifié le

Arabie saoudite: un célèbre prédicateur arrêté pour ses tweets sur le Qatar

media
King Fahd road, l'une des principales artères de Riyad, capitale de l'Arabie saoudite. Ammar shaker/wikimedia.org

Salman Al-Awdah, le célèbre prédicateur saoudien qui défend les libertés individuelles et la limitation des pouvoirs du monarque, a été arrêté par les autorités, selon les médias arabes. En cause, des tweets appelant à la réconciliation avec le Qatar.


Le cheikh Salman al-Awdah n'est pas un inconnu. Il est un des chefs de fil du courant de la Sahwa (l'éveil). Ce courant saoudien prône une synthèse entre l'organisation des Frères musulmans égyptiens et la pensée religieuse dogmatique des wahhabites au pouvoir dans le royaume saoudien. Son courant s'est surtout employé à investir le système éducatif saoudien.

Dès septembre 1994, Salman al-Awdah est arrêté avec des centaines de membres de son courant. Il restera en prison jusqu’en 1999. En 2011, lorsque les « printemps arabes » éclatent, il apporte son soutien aux mouvements qui essaiment dans les pays voisins, à défaut d’en appeler un dans le sien.

Les autorités saoudiennes reprochent aujourd’hui au prédicateur – dont le compte Twitter est suivi par 14 millions de personnes – des tweets prônant la réconciliation avec le Qatar.

Des informations diffusées sur les réseaux sociaux signalent également l'arrestation du prédicateur Awad al-Qarni – suivi par plus de 2 millions de personnes sur Twitter. Il aurait été placé en résidence surveillée dans sa maison de Abha, dans le sud de l'Arabie saoudite. Une vingtaine d'autres prédicateurs auraient été arrêtés pour les mêmes raisons.

Chronologie et chiffres clés