rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Territoires Palestiniens Musiques Culture

Publié le • Modifié le

[Reportage] Festival PamFest à Beit Sahour: faire la fête malgré l'occupation

media
Affiche du Palestine alternative music festival à Beit Sahour. https://www.facebook.com/pamfestofficial/ Palestine alternative music festival

Le festival de musique alternative PamFest a eu lieu vendredi 8 septembre à Beit Sahour, près de Bethléem, en Cisjordanie occupée. Une douzaine de groupes locaux, de tous les styles musicaux, étaient présents. Pour la deuxième année consécutive, ce festival, qui a pour but de présenter les jeunes talents palestiniens, a rassemblé des milliers de spectateurs venus des quatre coins des territoires occupés, malgré les restrictions de circulation.


Avec notre correspondante dans les Territoires palestiniens,  Marine Vlahovic

Mains levées, sourire aux lèvres... Le public applaudit à tout rompre les groupes qui se succèdent sur la scène du PamFest de Beit Sahour. Pour Salma Musleh, organisatrice du festival, il s'agit de mettre un coup de projecteur sur une scène alternative palestinienne très créative.

Certains sont venus de loin, comme Ghazi, pour profiter du spectacle. « Des évènements comme ça ça me manque, dit-il. C'est pour ça que je suis venu de Tulkarem et que ça m'a pris deux heures deb transport, je ne trouve rien de tel dans le nord de la Cisjordanie. »

D'autres se sont affranchis des préjugés et des barrières. Moshe, jeune Israélien de Jérusalem-Ouest, a franchi le mur de séparation pour assister au festival : « Si vous allez dans les Territoires palestiniens, les Israéliens vont vous dire " non, c'est dangereux, ce sont des terroristes ". Moi je voulais voir ça de mes yeux et ici c'est juste cool, j'espère que nous aurons un meilleur avenir moi et eux. »

Faire voyager cette scène musicale, c'est l'objectif de PamFest, qui doit bientôt s'exporter en Jordanie.

REPORTAGE
En Palestine, nous avons de grands talents et ici il y a du rap, de l'électro, de la musique alternative
Dans le public venu assister au Pam Fest 09/09/2017 - par Marine Vlahovic Écouter

Chronologie et chiffres clés