rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Syrie

Publié le • Modifié le

Syrie: l'hôpital de Raqqa, cible de bombardements quotidiens selon un opposant

media
De la fumée s'élève de bâtiments de la ville de Raqqa, le 28 juillet 2017. REUTERS/ Rodi Said

Après trois mois de combats, la bataille se poursuit à Raqqa, entre les Forces démocratiques syriennes épaulées par la coalition internationale et les jihadistes encore présents dans ce bastion du groupe Etat islamique en Syrie. Une bataille dans laquelle les civils sont une fois de plus les premières victimes, jusque dans l'unique hôpital de la ville.


Selon Sohaib al-Hassakaoui, militant de l’opposition syrienne joint par RFI, la population n’a presque nulle part où s’abriter. Même l’hôpital central de la ville est en proie à des tirs très violents.

« Depuis une semaine, l’hôpital central de Raqqa est la cible de bombardements quotidiens, rapporte-t-il. Six cents blessés se trouvent à l’intérieur. Il faut que cela cesse immédiatement. »

Cet hôpital est pris, selon l'opposant, dans des « tirs croisés des Forces démocratiques syriennes et des jihadistes » qui s’affrontent à cet endroit.

« Sans parler des bombardements aériens menés par la coalition internationale et la menace que représente Daech. Les jihadistes sont tout proches de l’hôpital », s'inquiète Sohaib al-Hassakaoui.

Et de rappeller que cet hôpital est « la dernière unité de soin encore en service à Raqqa ». « S’il est détruit, les civils n’auront nulle part où se soigner. C’est déjà une catastrophe humanitaire en ce moment à Raqqa, et ça ne fait qu’empirer. »

Chronologie et chiffres clés