rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Syrie EI Terrorisme

Publié le • Modifié le

Syrie: l’armée sécurise l’axe Damas-Alep

media
Un tank de l'armée régulière syrienne (photo d'illustration). REUTERS/Omar Sanadiki

L'armée syrienne et ses alliés ont chassé, samedi, les combattants du groupe Etat islamique de la majeure partie de la province centrale de Hama, ce qui leur permet de sécuriser définitivement une route stratégique reliant Damas à Alep.


Avec notre correspondant dans la région, Paul Khalifeh

La ville de Akeyrbat, en plein désert à l'est de la province de Hama, était le principal fief des jihadistes dans le centre de la Syrie. Près de 1 500 combattants y étaient retranchés et menaçaient la route stratégique de Ithriya, la seule voie reliant Damas à Alep.

 → A (RE)LIRE : Syrie: l'alliance arabo-kurde des FDS s'empare de la vieille ville de Raqqa

Ce bastion est tombé samedi entre les mains de l'armée syrienne et de ses alliés, soutenus par des hélicoptères et des avions russes. Après cette défaite, le groupe Etat islamique n'a plus aucune présence significative dans la province centrale de Hama, dont il occupait, depuis trois ans, la partie orientale.

Avec cette victoire, l'armée syrienne peut assurer l'arrière de ses troupes engagées dans une vaste offensive contre la province de Deir Ezzor, plus à l'est.

Poche de résistance

L'avant-garde de cette force est entrée dans la province à partir de la ville de Sokhna, selon le ministère russe de la Défense. Il ne reste plus dans le centre de la Syrie qu'une seule poche jihadiste de 2 000 kilomètres carrés, totalement encerclée.

Chronologie et chiffres clés