rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Turquie Syrie Recep Tayyip Erdogan

Publié le • Modifié le

L’armée turque renforce ses positions à la frontière syrienne

media
Un convoi militaire comprenant au moins cinq obusiers est arrivé samedi 5 août 2017 à Kilis pour renforcer les effectifs déjà présents que l'on voit sur cette photo datée du 16 février 2016. BULENT KILIC / AFP

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a menacé samedi 5 août de lancer une opération dans le canton kurde d'Afrin dans le nord-ouest de la Syrie, après une série d'accrochages à la frontière.


Ce sont des menaces à prendre très au sérieux. L'armée turque a déployé plusieurs pièces d'artillerie à la frontière syrienne près de Kilis où les forces d'Ankara et des milices kurdes s'accrochent régulièrement.

Cette région a été récemment le théâtre d'échanges de tirs entre l'armée turque et les Unités de protection du peuple kurde, les YPG, qui se battent contre Daech en Syrie.

Ce déploiement vise à renforcer les forces turques déjà présentes à la frontière syrienne, selon des sources militaires. Ankara avait menacé à plusieurs reprises de lancer une offensive contre Afrin, la région kurde dans le nord-ouest de la Syrie contrôlée par les YPG que la Turquie considère comme des terroristes, mais qui sont soutenus par Washington.

En août 2016, Ankara avait déjà lancé une offensive terrestre dans le nord de la Syrie pour repousser les combattants du groupe Etat islamique et empêcher la jonction des différentes zones contrôlées par les YPG.

Relire : En Syrie, quatre guerres dans un conflit

Chronologie et chiffres clés