rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Macron sur l'Allemagne: la France n'a «pas intérêt à ce que ça se crispe»
  • Le président soudanais Omar el-Béchir, sous le coup d'un mandat d'arrêt international, attendu jeudi en Russie (Kremlin)
  • Dopage dans le cyclisme: Bernard Sainz, surnommé «docteur Mabuse», placé en garde à vue (proche enquête)
  • Ordonnances: pour Philippe Martinez (CGT), une cinquième manifestation contre la réforme du Code du travail n'est «pas exclue» (CNews)
  • Kenya: la Cour suprême rejette les recours à l'unanimité et valide la réélection d'Uhuru Kenyatta
  • Environ 300 femmes et enfants de jihadistes étrangers capturés à Mossoul transférés vers Bagdad (responsable)
  • Etats-Unis: le tueur psychopathe américain Charles Manson est mort à l'âge de 83 ans (médias)
  • Migrations: la France va accueillir les premiers réfugiés évacués de Libye par le HCR (Ofpra)
  • Auchan s'allie au géant chinois du commerce électronique Alibaba pour développer le commerce physique et numérique en Chine
  • La chef de la diplomatie de l'UE Federica Mogherini juge «très encourageantes» les discussions sur le retour des réfugiés rohingyas

Israël Territoires Palestiniens Eau

Publié le • Modifié le

Israéliens et Palestiniens trouvent un accord sur l’eau

media
Une enfant palestinienne remplit un jerrican d'eau durant une vague de chaleur à Gaza, le 2 juillet 2017. MAHMUD HAMS / AFP

L'émissaire de Donald Trump pour le Proche-Orient, Jason Greenblatt, a annoncé ce jeudi 13 juillet un accord sur la vente de plus d'eau par Israël aux Palestiniens: 33 millions de mètres cubes pour la Cisjordanie et Gaza confrontés à des pénuries d'eau.


Avec notre correspondant à Jérusalem, Guilhem Delteil

Jason Greenblatt a prévenu d'emblée : il n'est ici question que d'un accord sur l'eau et non d'autres avancées dans le règlement du conflit israélo-palestinien. Mais pour Avner Adin, un hydrologue de l'université hébraïque de Jérusalem, cet accord n'en est pas moins majeur. « Les Palestiniens, les Jordaniens et Israël ont des liens très forts à travers l'eau. Tous prélèvent de l'eau des nappes phréatiques, des rivières. Et si nous ne partageons pas cette eau, il sera très difficile, voire impossible, de maintenir une bonne qualité de vie dans toute cette région », estime-t-il.

Cet accord israélo-palestinien s'inscrit dans un cadre tripartite, un échange entre Jordaniens et Israéliens dont les Palestiniens vont désormais profiter. « Cet accord portant sur 33 millions de mètres cubes d'eau met les Palestiniens au cœur des discussions. Et c'est une occasion de traiter les sérieux problèmes d'insécurité hydrique auxquels ils font face en Cisjordanie et à Gaza », note Gidon Bromberg, directeur en Israël de l'organisation écologiste régionale EcoPeace.

Un accord particulièrement important pour la bande de Gaza où 95 % de la nappe phréatique est polluée.

Chronologie et chiffres clés