rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Le Japon prévoit un budget record de 46 milliards de dollars pour renforcer sa défense antimissile contre la menace nord-coréenne (Nikkei)
  • Inde: Rahul Gandhi devient le président du parti du Congrès (opposition)

France Territoires Palestiniens Mahmoud Abbas Emmanuel Macron

Publié le • Modifié le

Conflit israélo-palestinien: Emmanuel Macron soutient la solution à deux Etats

media
Le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas reçu à l'Elysée par le président français Emmanuel Macron, le 5 juillet 2017. REUTERS/Philippe Wojazer

Le président palestinien Mahmoud Abbas connaît bien l'Elysée. Depuis qu'il est au pouvoir, il a été reçu par quatre présidents français successifs. Ce mercredi soir, c'est Emmanuel Macron qui l'accueillait pour évoquer de bien maigres espoirs de relance du processus de paix israélo-palestinien.


Emmanuel Macron réaffirme la position de la France sur le conflit israélo-palestinien : il n'y pas d'alternative à une solution de paix à deux Etats. Le principal obstacle, c'est la poursuite de la colonisation israélienne, comme le rappelle le président français.

« La France a toujours condamné et condamne la poursuite de la colonisation qui est illégale au regard du droit international. Elle a atteint depuis le début de l'année un niveau sans précédent et ces décisions envoient un signal très négatif qui ne peut que nuire à la confiance nécessaire. Et l'absence d'horizons politiques nourrit le désespoir et l'extrémisme », a déclaré Emmaneul Macron.

Emmanuel Macron assure que la France prendra sa part aux efforts internationaux de relance du processus de paix. Mahmoud Abbas le souhaite et rappelle que  la France n'est pas restée inactive ces dernières années.

« L'initiative française a permis la tenue de la Conférence de Paris, au début de cette année en présence de 70 pays, elle a montré le rôle très important de la diplomatie française. J'ai invité le président Macron à maintenir ce rôle que la France joue toute seule et dans le cadre de l'Union européenne », a déclaré le président de l'Autorité palestinienne.

Mahmoud Abbas et Emmanuel Macron ont tous deux rappelé les déclarations du président américain Donald Trump en faveur d'une relance des négociations.

Après le président palestinien, c'est le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu qui est attendu à Paris ce mois-ci.

Chronologie et chiffres clés