rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
Urgent
Egypte: l'attaque d'une mosquée dans le Sinaï fait au moins 54 morts selon la télévision d'Etat

France Jordanie Emmanuel Macron Abdallah II

Publié le • Modifié le

Macron et le roi de Jordanie: une «vision commune sur les défis du Moyen-Orient»

media
Le président Macron a reçu le roi Abdallah II de Jordanie ce lundi 19 juin 2017 à l'Elysée. FRANCOIS GUILLOT / AFP

Premier chef d'Etat arabe reçu à l'Elysée par le nouveau président français, le roi Abdallah II de Jordanie était à Paris ce lundi 19 juin au soir pour un dîner de travail avec Emmanuel Macron afin de parler des guerres en Syrie et en Irak, deux pays frontaliers de la Jordanie. Emmanuel Macron et le roi de Jordanie ont souligné leur «vision commune sur les défis du Moyen-Orient».


En recevant Abdallah II, Emmanuel Macron a évoqué la base militaire jordanienne d'où décollent une partie des avions français engagés dans la coalition internationale qui lutte contre le groupe Etat Islamique, en Irak et en Syrie.

« La Jordanie est en effet un membre important et efficace de la coalition internationale contre Daech et elle accueille une partie de notre dispositif militaire dans le cadre de l’opération Chammal. C’est pourquoi, vous êtes un partenaire de premier plan pour notre pays dans ces opérations et je veux ici vous dire que l’engagement de de la France aux côtés de la Jordanie restera entier dans notre lutte conjointe contre le fléau terroriste », a ainsi affirmé le chef de l’Etat.

Emmanuel Macron dit vouloir travailler à la stabilisation militaire du sud de la Syrie, une région proche de la frontière jordanienne. Abdallah II règne sur un pays qui tente de préserver sa stabilité dans le chaos du Moyen-Orient.

« Sans solution politique inclusive dans les conflits de la région, les violences interconfessionnelles et la menace terroriste ne cesseront pas, a déclaré le souverain jordanien. Bien sûr l'Europe a un rôle à jouer, pas seulement dans notre région, mais aussi, je pense, ici dans ses frontières. Et c'est pour cela que nous sommes si attentifs à cette relation spéciale que nous avons avec la France ».

Paris et Amman sont également en accord sur le dossier israélo-palestinien. Les deux dirigeants ont réaffirmé leur soutien à une solution à deux Etats.

Chronologie et chiffres clés