rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Etats-Unis Syrie

Publié le • Modifié le

Syrie: Washington interdit l’accès d’al-Tanaf aux forces du régime

media
Damas accuse Washington d'empêcher ses forces de reconquérir la ville d'Al-Tanaf (photo d'illustration). SANA/Handout via REUTERS

La Russie a accusé jeudi 15 juin Washington d'avoir déployé des missiles pour viser l'armée du régime de Damas à al-Tanaf, dans le sud de la Syrie. Les Etats-Unis interdisent la présence de forces soutenant le régime syrien et ont annoncé qu'ils renforçaient leurs positions face à la «menace» qu'elles représentent.


Depuis Moscou, le régime syrien et l'Iran ne décolèrent pas. Damas dénonce une violation de son territoire en arguant que l'armée régulière est empêchée par les forces américaines de reconquérir la ville.

Des avions américains ont bombardé à plusieurs reprises des forces syriennes qui s'étaient approchées de la base d'al-Tanaf où les forces américaines entraînent les rebelles syriens à combattre les jihadistes. Mais qui contrôle la bourgade contrôle de fait la route qui permet de relier la Syrie au sud de l’Irak, à majorité chiite, et même la route qui part de Amman en Jordanie pour aboutir à Téhéran en passant par la Syrie et l'Irak.

L’objectif de Washington est donc clairement de contenir l’influence de l’Iran au Moyen-Orient. Lors d’une audition devant la Commission des Affaires étrangères du Sénat, le 28 mars, Martin Indyk, à la tête du think-tank américain Brookings Institution, avait exposé une « stratégie globale » en six points pour contrer l’influence grandissante de la République islamique dans les pays de la région. Une stratégie qui inclut le contrôle de la bourgade d’al-Tanaf.

Syrie - situation de Al-Tanaf

Chronologie et chiffres clés